JE SUBLIME LES BAS NYLON

VFL_0504

Oui je vous assure que je sublime la belle lingerie et en particulier les bas en nylon ou en soie et les porte-jarretelles assortis, j’aime aussi les soutien-gorges évidemment, enfin tout ce qui rend une femme sexy et désirable. J’ai perdu mon mari l’année dernière, il était beaucoup plus vieux que moi mais tout le temps que nous sommes restés unis il m’a donnée vraiment une belle et bonne vie, autant dans le domaine matériel que dans le domaine sentimental, bien sûr dans les derniers temps de sa vie il ne pouvait plus me faire l’amour mais il me l’a fait tant de fois que je le pardonnais aisément. Le jour où je l’ai connu j’avais vingt-deux ans et lui quarante-cinq, c’était vraiment un bel homme qui avait une grosse situation et mes parent l’ont adoré aussitôt, moi aussi d’ailleurs puisque nous faisions l’amour un mois plus tard et il m’épousait trois mois après, vous voyez ce fut du rapide. Il aimait tant la lingerie fine, il voulait toujours quand on sortait que je porte mes tailleurs et mes bas en nylon ou en soie avec mes escarpins à talons aiguilles, il était connaisseur dans tout ce qui était beau et il avait l’oeil sûr comme on dit, quelqu’un de bon goût, un homme très élégant et soucieux de l’apparence mais ma uniquement chez les femmes mais aussi chez les hommes. On peut dire que c’est lui qui m’a donné le goût des belles lingeries fines et des bas, des porte-jarretelles, des corsets, des guêpières, des chaussures à talons fins, c’est lui qui m’a donné l’élégance dans la manière de s’habiller. Il voulait que je sois sexy, il était fier de moi, il m’arborait à son bras comme s’il promenait un trophée gagné de haute lutte, c’était un sacré bonhomme. Depuis qu’il est parti, il avait quatre-vingt ans, je suis bien seule et souvent lorsque je m’ennuie ou que je pense trop à lui, je vais dans mon dressing et j’essaie tous les portes-jarretelles, guêpières, bas nylon, bas soie que je possède, vous seriez surpris de voir ce que je possède, c’est vraiment impressionnant, comme il ne m’achetait que de la haute qualité, rien n’a bougé et comme je fais la même taille que jeune, tout me va, j’enfile tout, ce n’est pas ringard du tout car cette lingerie est intemporelle finalement et toutes les nouveautés qui sortent aujourd’hui dans ce domaine ne sont que des copies du passé, les créateurs ne créent plus rien en fait. J’aime caresser mes jambes, lorsque je porte mes bas, c’est doux, c’est agréable, j’apprécie beaucoup. Bien sûr je n’ai plus d’homme dans ma vie puisque j’ai soixante trois ans et que je ne conçois pas de faire l’amour avec un autre homme qu’avec mon défunt mari, c’est une question de pudeur, je ne pourrais pas me déshabiller devant un gars, ce serait vraiment compliqué pour moi, voire impossible. Je dois vous faire un aveu, je n’ai fait l’amour qu’avec un seul homme dans toute ma vie, mon époux qui m’a prise alors que j’étais encore vierge, je n’ai connu que son corps, que son sexe, je sais les jeunes d’aujourd’hui me prendront pour une vieille folle mais pourtant c’est ainsi et je ne regrette rien, si c’était à refaire, je referais exactement la même chose. Je conseille vivement aux jeunes femmes qui sont seules et qui veulent séduire des garçons de se mettre toujours en valeur et de porter de la lingerie toujours excellente du style dont je parle plus haut car je les assure que tous les hommes sans exception adore le nylon et la soie, ça aussi c’est intemporel, essayez et vous serez surprise par les résultats obtenus !

JE SUBLIME LES BAS NYLON amatrice_10

 

Un commentaire

  1. jamalle

    17 février, 2018 à 12 h 18 min

    La nuit avant d’aller au lit, ma femme aime garder sa lingerie, met ses souliers à talons aiguilles et renforce son maquillage pour devenir très provocante, pour ses 36 ans elle l’est vraiment. Une fois elle est rentrée aux environs de trois heures du matin, saoule et ses vêtements puant la cigarette, sa lingerie portant des taches gluantes (sans doute plusieurs spermes) et sans culotte. Elle a été raccompagnée par des inconnus.

Laisser un commentaire