GOUINES COCHONNES

318245493c9bf2f683

Les ébats amoureux entre gouines sont toujours très agréables à mater, c’est fin, subtil, comme magique, avec des filles très sensuelles, très sexy, portant de la belle lingerie fine. Les rapports peuvent être très sauvages et pourtant rester doux et paisible, les filles sont très câlines entre-elles, elles s’embrassent et se caressent beaucoup, elles prennent leur temps, elles ne sont jamais pressées comme peuvent l’être les mecs dans les relations hétéros où ils ont tout le temps envie de jouir vite et peuvent parfois être déstabilisants en donnant l’impression de bâcler le moment qui devrait toujours être magnifique. Chez les femmes au moins, même quand elles sont bouillantes comme les braises, on ne rencontre pas ce genre de problèmes, elles ont le temps et on s’aperçoit que le fait de faire des allonges les excite plus que tout autre chose, elles deviennent de plus en plus chaudes, elles mouillent de plus en plus, elles sentent monter les orgasmes doucement et venir de très loin, ce qui au final, donne la meilleure jouissance. Pour illustrer mes propos je vous présente ce soir des vidéos qui mettent en scène des couples de lesbiennes d’un peu tous les âges, de la jeunette à la mature, elle sont très amoureuses et surtout très excitées, elles n’ont pour la plupart jamais été pénétrées par un pénis, elles sont gouine cent pour cent mais néanmoins, outre les caresses, elles adorent se pénétrer avec des godes de toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. En fait la femme lesbienne ne fuit pas les pénétrations puisque, au contraire, elle s’en régale plus que tout, la longueur et la grosseur des godes qu’elles emploient du reste en témoignent. Non, elles sont allergiques aux hommes, aux mâles poilus et virils, au vrai mecs, voilà tout. Vous allez voir des filles qui se pénètrent avec des engins très gros et beaucoup me posent la question justement à cause des pénétrations, certains machos évidemment concluent par: « Si c’est pour s’emmancher mutuellement, autant se taper des belles bites ». Eh non, Messieurs, ça ne fonctionne pas comme cela, comme les gay, elles n’ont pas choisi de préférer les filles, par contre avec les filles elles ont besoin de se faire du bien, elles ont un vagin bien sûr et elles ont besoin de remplir mais pas avec un vrai pénis. Comprenez que ce n’est pas le pénis qu’elle ne veulent pas, qui les dégoûte, c’est le sexe masculin du moins en ce qui concerne la baise, bien entendu, pas les individus. Vous allez bientôt donc pouvoir mater des seins splendides, des minous rasés et roses, de tétons pointus, des fesses de rêve, des ventres plats, des cuisses bien musclées. De plus vous allez mater de bonnes parties de léchouilles ainsi que des pénétrations avec godes phénoménales, assez violentes, toujours élégantes et bandantes pour les mecs qui feront leurs voyeurs, on les comprend !

Laisser un commentaire