BOURGEOISES SALOPES BAISENT

2

Vous savez, ces femmes de la grande bourgeoisie qui aiment se pavaner devant tout le monde en exhibant leur fortune et leurs connaissances sont souvent de grandes salopes qui n’ont réellement qu’un seul passe temps dans la vie et qui est la baise, mais la baise hard, la baise vicieuse, la baise à la limite de la perversité. Ce sont des femmes très bien entretenues, souvent très sexy, pas toujours très belles mais qui savent mieux que personne attirer les hommes comme des mouches, on dirait qu’elles les aspirent, qu’ils sont aimantés par elles. Bien sûr ces femmes n’ont le plus souvent aucune culture et leurs discussions tournent toujours autour des mêmes sujets, le paraître et encore le paraître, la seule bonne idée qu’elles ont eue dans la vie c’est d’épouser un homme riche, un homme qui sait gagner de l’argent ou escroquer les autres, ce qui est à peu de choses près semblable. Par contre elles sont pleines de caprices et se tapent tellement de gars qu’elles sont devenues expertes en baise, en branlette Espagnoles, en branlettes tout court, en pipes extrême, en sodomies profondes. Elles avalent des bites et de la jute comme d’autres avalent des friandises. Les pauvres chéries s’ennuient tellement qu’elles sont contraintes de se faire consoler, leurs maris sont tellement absents, elles se sentent si seules, il faut les comprendre, alors elles multiplient les conquêtes, s’habillent en lingerie sexy, type bas nylons noirs à coutures, portes-jarretelles et soutien-gorge assortis, elles se perchent sur des escarpins et le tour est joué, les mecs les draguent et les baisent avec une ardeur à peine croyable, surtout si ces mecs sont des gueux sans une tune, les hommes simples sont excités à mort par les bourgeoises qu’ils prennent sauvagement, en fait, elles sont tout ce qu’ils détestent et se vengent comme il le peuvent, en action de baise ils peuvent les injurier, les traiter comme des putes, ça passe toujours, quand la bourgeoise jouit elle peut tout supporter, de toutes façons, le dimanche elle va expier ses péchés à l’église, s’agenouille devant Monsieur le curé et sa conscience est propre. Ah, que feraient les hommes sans les bourgeoises si compatissantes à la misère humaine qu’elles ne voient qu’à la télévision; je vous le demande ! Sans elles le monde serait fade, il  serait peut-être même en péril, alors, vive les bourges !

BOURGEOISES SALOPES BAISENT 336x280_05

Laisser un commentaire