BLONDES A BLACKS

1 (6)

Beaucoup de gens pensent que les femmes blanches et surtout blondes qui ont un jour goûté à une bite black, bien grosse et bien longue, ne peuvent plus jamais s’en passer que jusqu’à la fin de leurs vies elle baisent avec des noirs. Personnellement je ne le pense pas bien que la marchande de légumes qui est en bas de chez moi et qui change de mecs tous les deux ans ne ramène que des blacks dans son lit et qu’une collègue de boulot à moi fasse également la même chose. Un homme ne peut pas être réduit à la grosseur de son pénis, où serait l’amour dans tout cela, une belle gueule, de la classe, de bonnes manières et de la gentillesse ça compte énormément aussi. A moins que ces femmes ne ressentent aucun sentiment et baisent uniquement pour baiser et jouir comme des salopes, néanmoins une femmes n’a nul besoin d’avoir trente centimètres entre les cuisses pour avoir de bons orgasmes, pour certaines ce serait même un supplice. Alors même si des indices tendraient à me faire croire qu’il y a des femmes à blacks, j’ai du mal à adopter cette affirmation. Bref, il existe sûrement des femmes qui ont des vagins larges ou qui auraient tendance à être frigides et que les grosses bites excitent à les faire jouir mieux qu’avec des pénis plus petits, je croirais plis facilement cela que le reste. Je vous présente ce soir de bonnes et longues vidéos avec des Africains très bien montés bien entendu et qui font la joies de blondes hystériques, elles sucent ces gros engins avec un savoir-faire incroyable, elles s’empalent dessus avec une maîtrise affolante pour celles qui n’ont jamais essayé ce genre d’exploit. Oui on peut parler d’exploit car de grosses verges comme vous allez mater maintenant pourraient en blesser plus d’une, mais ici non, la glisse est parfaite, les gros calibres sont ingurgité en totalité, les glands énormes sont promenés sur les tétons roses et les partenaires se donnent à fond dans des baises très énergiques et vaillantes. Parfois certaines femmes s’en tapent deux à la fois, ce n’est plus de l’envie à ce stade, ça devient de la gourmandise, loin de moi l’idée de les juger, chacune prend son gros pied où elle le trouve. En baise on ne peut guère donner d’orientations, chacune et chacun a ses propres fantasmes, ses propres désirs, c’est encore heureux car c’est l’une des dernières choses où l’on a le droit de choisir sans que ce soit imposé !

Laisser un commentaire