BAISE SAUVAGE

9 (2)

Depuis longtemps mais plus encore de nos jours, les baises en club échangiste ou en club naturiste, suivant les époques, se multiplient pour séduire de plus en plus de gens, hommes et femmes qui adorent baiser. Bien entendu, les adeptes de ces méthodes ont plus de trente ans, les jeunes ne sont pas encore concernés, cela ne touche en fait que les couples qui commencent à être dans une petite routine qui les agace. L’hiver donc ça se passe en club fermé bien à l’abris des villes et des regards curieux, ces clubs se trouvent surtout en rase campagne, même pour les plus importants. En principe on doit venir en couple mais comme par hasard, les femmes seules sont acceptées, pas les mecs et finalement on comprend pourquoi : Il y aurait toujours un surplus important d’hommes, je rappelle que ces endroits de luxure ne sont cependant pas des bordels à putes, les couples y viennent par plaisir et se tapent qui ils veulent, dans ces lieux on n’insiste pas, si une femme dit non, c’est non, il en est d’ailleurs de même pour les mecs. bref on assiste à des baises furieuses, des baises parfois violentes et souvent sauvages. Le femmes sucent les queues les une après les autres, elle les branlent, les placent entre leurs seins, offrent des branlettes Espagnoles puis elle se font prendre. Pour les plus aguerries, elle se font même prendre par deux pénis en rut en même temps, un dans la chatte trempée et l’autre dans l’anus dilaté. Souvent elles baisent à côté de leurs maris ou conjoints qui se régalent de les mater jouir alors qu’ils sont eux-même en trains de pénétrer une autre fille. Il ne faut pas être jaloux pour fréquenter ce genre d’endroit, la décision se prend à deux et c’est peut-être mieux ainsi, plus franc du moins, on s’éclate ensemble sans se tromper en cachette chacun de son côté. Il est évident qu’on ne parle jamais de sentiment dans ce genre de réunion de baise mais on participe pour obtenir des orgasmes intenses et bons. Les mecs prennent les filles comme des chiens, c’est l’orgie, la baise sans aucun tabou, la libération totale de la libido. L’été, il n’est pas rare que des personnes qui se sont connues dans ces clubs l’hiver, se rencontrent dans la nature en petit comité et se tapent de bonnes partouzes entre amis, c’est la baise naturiste très appréciée à présent par de nombreux échangistes. Ce sont les clubs qui font la gueule car l’été ils perdent un paquet de clients et donc de fric !

Laisser un commentaire