Accueil LESBIENNES Brouteuses de Minous

Brouteuses de Minous

0
2
47
102285154b8fa78990c9

c’est beau de mater de belles lesbiennes chaudes et amoureuses en train de se faire de gros câlins, elles sont si douces, si délicates, si félines, on devient de vrais voyeurs en chaleur quand on commence à regarder leurs ébats. Les lesbiennes sont des filles très sensibles, au moment de faire l’amour, elles passent souvent de la belle lingerie sexy, de la lingerie qui pourtant plairait beaucoup aux hommes, c’est là tout le paradoxe, ce qui veut dire que les femmes portent de la lingerie raffinée et sexy avant tout pour se mettre en valeur elles et parce que ça leur plait, finalement pas pour exciter ou chauffer qui que ce soit. ce soir je vous présente deux gouines géniales, l’une a les cheveux longs et l’autre, celle qui est la plus chaude, les cheveux courts, elle sont très belles toutes les deux et elles baisent avec une grande gourmandise car elles ne s’étaient pas vues depuis au moins quinze jours, elles étaient donc très demandeuses toutes les deux et en mouille totale. Elles ont commencé comme d’habitude à se lécher les minous, c’est un art véritable chez les lesbiennes que de se sucer les chats, elles font cela avec une dextérité et un savoir-faire hors du commun, en même temps qui d’autres qu’elles connaissent mieux le corps d’une femme ? Elles se broutent donc les minous avec un grand talent et récoltent des orgasmes longs et intenses, le genre d’orgasme que les mecs seraient sûrement incapables de leur donner, c’est difficile à dire mais c’est vrai cependant. Les deux ont des seins merveilleux, elles n’ont jamais accouché et par conséquent leurs poitrines sont des petits joyaux, des pigeons vivants qu’elles adorent sucer et caresser longtemps, les caresses féminines sont toujours beaucoup plus longues et passionnées que les caresses masculines, elles sont aussi plus précises et bien entendu jamais bâclées. Et oui héla, trop d’hommes bâclent les caresses adressées aux femmes, les lesbiennes ne sont pas dans cette optique. Les lesbiennes baisent pendant trois ou quatre heures d’affilée, quand elles ont le temps, l’heure n’a pas d’importance, les mecs sont trop pressés toujours, leurs bites en rut veulent éjaculer et ensuite on dirait qu’ils n’ont plus aucun sentiment, vous êtes bizarres les gars, on comprend qu’il y ait de plus ne plus de gouines, ce n’est peut-être pas un pur hasard, posez-vous des questions. Allez on mate ces deux belles nanas !

 

  • 27891815939f2d53462e

    La jeune assistante aime la sodomie

    On ne dirait pas à les voir mais il y a des femmes très jeunes, dans la vingtaine, qui ado…
  • 585575494cb8e52a4c

    Trans sublime se branle

    Les hommes qui vont aux putes souvent, espèrent tomber sur des trans car en fait même s&rs…
  • VFL_0496

    Belle cougar caresse sa chatte

    Certaines femmes qui deviennent fatalement matures ressentent le besoin de larguer leurs m…
Charger d'autres articles liés
  • 122453954bf1ed7b3098

    Moment Intense de masturbation

    Vous savez à quel point j’affectionne la lingerie raffinée, c’est pourquoi à c…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=q4wswCDA-FvmCxpZ)original_410816221

    Soubrette suce un client

    Il y a des soubrettes qui ont compris depuis longtemps que leurs vrais salaires se faisaie…
  • 2683513593689c926d53

    Jeune Pute Haut de Gamme

    Les hommes qui ont vraiment de l’argent, je veux dire les hommes d’affaires, l…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 120705554bea59edbb91

    Lesbiennes bouillantes

    Je ne sais pas si c’est une idée que je me fais mais il me semble qu’il y a de…
  • 313015493c43a37f94

    Deux sublimes lesbiennes

    Une lesbienne a invité chez elle une de ses amies lesbienne également afin de l’aide…
  • 2 (4)

    Baise entre matures lesbiennes

    De plus en plus de femmes matures se retrouvent seules, elles sont séparées de leurs maris…
Charger d'autres écrits dans LESBIENNES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon prof de gym me baise

Cette garce mature fréquente la salle de gym à un quart d'heure de chez elle, pas tellemen…