Accueil JEUNES-18-21 Deux gamines pour une bite

Deux gamines pour une bite

0
4
295
1 (6)

Ces deux cousines ont l’habitude de passer toutes les fêtes de fin d’année chez leurs grands-parents, Noël et le jour de l’an, le reste de leur famille les rejoint simplement pour la première fête et repart, les jeunes femmes, elles, repartent la veille de la rentré en fac et passe donc quinze jours dans la grande propriété des vieux friqués. C’est vrai que la maison est plutôt un château qu’une maison et malgré que les filles soient jeunes, elles ont une bonne expérience de la baise en général, elles excellent en fellation, en branlettes Espagnoles et sont de vraies cochonnes. Elles ont jeté leur dévolu sur le jardinier qui vient enlever les saletés dans la propriété, le gars est beau, il a une belle et grosse bite vaillante et les petite putes se le tapent à deux depuis l’année dernière déjà. cette année encore elles ne dérogent pas à la règle et le mec ne demande pas mieux, il est plus vieux qu’elle, il est très marié et enfanté mais il ne crache pas sur les morceaux, il est vrai que ces deux garces sont bonnes, belles gueules, beaux seins, beaux culs, que demander de plus pour un homme même en principe fidèle. Elles l’ont tellement cherché et un mec est tellement un mec que bien entendu il n’a pas pu résister. Elles le suce à deux, il est affalé et prend vraiment du plaisir, leurs langues sont fouineuse et tapent où il faut et quand il faut, il n’en peut plus, vous vous rendez compte, deux petits canons frais pur lui tout seul. Elles lui grimpent dessus chacune à leur tour et il passe d’une bonne chatte chaude à l’autre, son gland vibre, il gémit, les deux chiennes le caressent de partout. Il en profite aussi et n’est pas avare de caresses non plus, surtout au niveau des belles mamelles et des belles fesses fermes et bien moulée, des tailles fines, des hanches magnifique, pour lui c’est un rêve éveillé, il bande dur comme de la pierre, il passe d’une bouche à l’autre et roule des pelles longues et baveuses. Je crois que beaucoup de gars peuvent l’envier car ce n’est pas tous les jours que pareille chance arrive, loin s’en faut. Il tient la distance, je veux dire il n’éjacule pas rapidement, il doit se branler avant de venir rejoindre les deux coquines, il les baise pendant une bonne demie heure avant, enfin, d’éjaculer des trombes de foutre dans leurs bouches, elles ont soif de sa jute, elle se la partage, la queue est ensuite lustrée à fond et cela dure tout le temps des vacances, quel veinard !

  • 944755496c466e4863

    Fellation Musulmane

    Cette jeune femme Arabe a très peu de moyens financiers car son mari est parti momentanéme…
  • 561725494b25e7befd

    Jeune chaude se gode

    Les jeune femmes, de nos jours, n’hésitent plus à s’offrir le meilleurs quand …
  • 209165549f204e6aaff

    Branlette manuelle experte

    Les hommes adorent se faire tripoter la queue, cela on le sait toutes mais ce qu’ils…
Charger d'autres articles liés
  • 3557837_14_o

    Ejaculations sur la belle Anglaise

    Quand la belle Anglaise, je parle de la célèbre actrice du porno Lady Sonia que vous devez…
  • 35595354a4124e1da22

    Blonde à gros seins

    Il y a des femmes qui sont tellement gourmandes de baise que lorsqu’elles sont en ma…
  • 33672255950aea1bd669

    La belle-mère bonne baiseuse

    Encore une femme relativement jeune qui a épousé un homme d’affaires, veuf et qui a …
Charger d'autres écrits par keduku
  • 216192549f69782b63f

    Elle branle le vieux

    Dans les emplois de services à la personne du style ménages, repassage et autres corvées, …
  • 561725494b25e7befd

    Jeune chaude se gode

    Les jeune femmes, de nos jours, n’hésitent plus à s’offrir le meilleurs quand …
  • 136471455651e9ad5498

    Vieux friqué baise belle jeunette

    Il existe des jeunes filles qui aiment le fric avant tout et qui savent bien que ce n&rsqu…
Charger d'autres écrits dans JEUNES-18-21

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon nouveau copain me prend sur le canapé

Depuis des années j’étais avec un mec qui ne pensait qu’à sa gueule et qui fin…