Accueil AMATEURS Ce vendeur à domicile me baise sauvagement

Ce vendeur à domicile me baise sauvagement

1
9
675
6 (1)

J’ai eu hier après-midi une visite bien surprenante, je ne m’y attendais pas du tout, j’étais en train de corriger des copies car j’enseigne le Français dans un collègue, quand la sonnette a retenti et m’a presque fait peur. Je vis seule la semaine car mon mari qui est un vrai fantôme est toujours par monts et par vaux pour ces satanés affaires au point qu’il m’en oublie. Je me suis donc levée et je suis allée ouvrir et j’ai découvert devant ma porte un homme très beau d’ailleurs qui s’est présenté comme étant vendeur de livres à domicile, je pensais que ce métier n’existait plus depuis fort longtemps, du moins depuis que l’internet a laminé toutes les relations humaines qui restaient en vigueur. Le gars m’a dit qu’il représentait une petite maison d’édition et qu’il préférait rencontrer les client en réalité pour présenter sa collection, il a ajouté que bien entendu il ciblait les profs comme moi et qui’l ne voulait pas me déranger. Je lui ai demandé d’entrer, un beau gosse qui frappe à ma porte ce n’est pas si courant et puis sa voix était chaude et j’avais envie de compagnie, il me faisait vraiment une bonne impression, il s’exprimait dans un Français châtié et j’étais attirée vraiment par lui. On s’est assis, il a déballé ses bouquins et il m’a présenté de jeunes auteurs au talent prometteur, plus il parlais et plis mes bouts de seins durcissaient, il faut dire que je baise si peu souvent que lorsqu’un bel homme de sa trempe se trouve en face de moi et chez moi, il y a de quoi prendre des idées cochonnes assez rapidement. Je portais une jupe, j’étais sexy comme toujours et j’ai remarqué que le vendeur n’était pas insensible à mon décolleté qui laissait apparaître mon soutien-gorge noir en dentelle, il le matait même avec insistance assez prononcée, je suis encore une belle femme, il n’y a que mon mari qui ne semble pas en s’en rend pas compte. Finalement je n’écoutais plus ce que disait ce gars, j’étais perdue dans des fantasmes, je sentais le feu d’artifice dans mon ventre, ma chatte mouillait, j’avais une envie de baiser qui devait se voir et se sentir à dix kilomètres à la ronde, tellement que tout à coup le mec s’est approché de moi et il m’a roulé une pelle douce et longue, je me suis laissée complètement aller. J’aurais pu dire excusez-moi, je ne suis pas comme cela, je ne suis pas une salope, mais rien de tout cela, au contraire, j’ai défait son ceinturon et je lui ai sucé la queue, un gros membre dur et long, beaucoup plus gros en tous cas que celui de mon mari que je ne trompe en principe jamais. Je n’ai pas compris, j’étais comme dans un état second, je connaissais cet homme depuis une demie heure et déjà je suçais sa verge et je gobais ses couilles, ce n’est vraiment pas banal pour moi, vraiment je en me pensais pas capable de faire une chose pareille. Le vendeur bandait de plus en plus et ma bouche était remplie par son gland et sa tige, il caressait mes cheveux, et gémissait doucement. Il a ensuite dégrafé mon chemisier et il a mangé mes seins de manière vraiment goulue, mes aréoles sont roses et mes mamelles fermes, il a beaucoup apprécié. On s’est précipité sur le canapé où il m’a prise en missionnaire, en levrette et en sodomie sauvage, je dirais même furieuse, son membre énorme allait et venait dans mon anus à toute vitesse, la glisse était parfaite, je jouissais à fond comme ça ne m’était pas arrivée depuis des années, je griffais ses fesses, son dos et ses mollets, j’ouvrais grand la bouche afin qu’il y glisse sa bonne langue sur la mienne, je faisais vraiment l’amour avec cet inconnu comme si je l’aimais depuis toujours, comme s’il était mon mari au début de notre union. On a baisé longtemps dans toutes les positions, les plus coquines, les plus cochonnes, jusqu’au moment où il a éjaculé sur mes seins et sur mon ventre, j’étais inondée par son foutre abondant, il ne devait pas, lui non plus, baiser souvent à en juger au jets puissants et fournis que sa verge balançait. Quand on a eu terminé on s’est retrouvés comme deux imbéciles, ne comprenant ni l’un ni l’autre ce qui s’était vraiment passé, ou plutôt pourquoi ça s’était passé. Une espèce d’envie commune non contrôlable, comme une attirance foudroyante venant d’une autre dimension. Il n’osait plus rien dire, moi non plus, on était comme pétrifié, il a remballé ses bouquins et allait quitté la maison sans rein dire. Je l’ai rappelé et je lui ai dit que ça ne pouvait pas finir de la sorte, il m’a glissé son numéro de portable dans la main et il m’a dit : « je crois que je t’aime », ensuite il s’est enfui pratiquement comme un voleur. Si je n’avais pas été recouverte de sperme, j’aurais pensé que j’avais fait un rêve éveillé !

  • 1 (6)

    Brunette baisée dans la campagne

    Cette petite brunette est canon comme d’ailleurs le sont souvent les petites brunett…
  • 1 (6)

    Mature experte en jeunes pénis

    Il y a de plus en plus de femmes matures qui vieillissent extrêmement bien et qui s’…
  • 1 (6)

    Blonde à Blacks

    Beaucoup plus de femmes qu’on ne pourrait l’imaginer sont, de nos jours, attir…
Charger d'autres articles liés
  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 06071318

    La prof et ses bas noirs

    Ce soir c’est samedi et je vais le faire court mais bon, du bon contenu de belle lin…
  • 1 (6)

    Brunette baisée dans la campagne

    Cette petite brunette est canon comme d’ailleurs le sont souvent les petites brunett…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 3475549_11_o

    Elles branlent avec les pieds

    Mesdames vous ne pouvez pas vous imaginer comme vos pieds intéressent un grands nombres d&…
  • 2 (2)

    Baise insolite

    Parfois des gens baisent dans des endroits insolites juste parce que leurs fantasmes le le…
  • 10 (1)

    Baise sensuelle

    Beaucoup plus de femmes qu’on ne pourrait l’imaginer sont insatisfaites dans l…
Charger d'autres écrits dans AMATEURS

Un commentaire

  1. Enkidu

    15 novembre, 2017 à 15 h 18 min

    Comme toujours un bon texte et une vidéo aguicheuse :)
    Félicitations !

    Dernière publication sur Enkidu & Shamat : Captions Candaulistes 68

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Moi la salope de brunette en bas nylon

Je n’ai pas une gueule facile, c’est à dire que je l’avoue franchement m…