Accueil LESBIENNES Plan cul lesbien avec mon amie

Plan cul lesbien avec mon amie

0
5
389
2 (2)

J’ai connu mon amie qui est lesbienne comme moi dans l’ancien lycée où j’enseignais le Français et elle aussi, on a toute de suite accroché, les premiers jours après la rentrée on s’est beaucoup parlé, on mangeait ensemble à, la cantine et on couchait à la fin de la première semaine, on est lesbiennes à quatre-vingt pour cent car de temps en temps on ne crache pas sur une belle bite raide et vaillante. Mais les hommes ne sont pas la première de nos inspirations en matière de baise, on préfère quand même les filles et de loin. On a travaillé dans le même lycée pendant une année mais j’ai dû ensuite demandé ma mutation car on nous regardait comme des phénomène de foire, et oui encore de nos jours, et ça jasait derrière notre dos, après on vous dira que les prof ont l’esprit tolérants, qu’ils sont ouverts à tout et plutôt progressistes, n’en croyez pas un mot. bref depuis qu’on enseigne chacune de notre côté tout va bien mieux, on est dans la même ville et on habite le même appartement, c’est ce qui compte avant tout car maintenant on aurait beaucoup de mal à vivre séparément. Dimanche dernier on avait décide de s’offrir un plan cul, un bon dîner au restaurant le soir et ensuite une baise formidable. Alors on s’est habillées comme pour les fêtes, j’avais même fait péter le porte jarretelles et les bas nylon noirs dont mon amie est friande, elle adore toucher le nylon, elle en porte mais moins que moi et elle aime lécher ma chatte en caressant mes cuisses gainées de bas doux et fins. De plus j’ai des seins énormes mais très fermes avec des aréoles larges, bien dessinées de contours et épaisse, elle adore ôter mes soutien-gorge et plonger sa langue dans le creux de ma poitrine. On est donc allées au restaurant, un bon restaurant étoilé où on s’est lâché et où on a mangé que des bons produits, ça fait vraiment la différence avec les cantines de établissements scolaires, on a bu du bon vin, un peu trop peut-être mais tant pis pour une fois. Ensuite on est rentrées à la résidence sans faire trop de bruit car elle est habitée par des vieux qui se couchent tôt et qui pensent que nous sommes deux putes aguicheuses, on leur a expliqué ce qu’on faisait dans la vie mais ils ne le croient pas, après tout c’est leur problème. On avait décidé de baiser toutes les deux uniquement, parfois une copine d’un soir nous rejoint, ou un mec mais c’est vraiment plus rare, non là on était simplement toutes les deux, on voulait se retrouver et baiser en amoureuses avec tendresse et délicatesse. Une fois rentrée mon amie m’a déshabillée avec gourmandise, elle était excitée à fonds et je savais que sa culotte devait être trempée, elle mouille beaucoup de toutes façons, elle a caressé mes gros seins, un par un puis elle a sauté littéralement dessus pour les lécher et les manger carrément, elle était affamée de ma poitrine généreuse, elle bavait, elle gémissait en répétant que c’était bon. Elle a ensuite ôté ma jupe puis elle a caressé mes bas de bas en haut et de haut en bas jusqu’à mes chevilles, elle léchait mes mollets et mes pieds au niveau de mes escarpins, c’était vraiment bon et je commençais également à mouiller pas mal. Puis on s’est roulés de grosses pelles très tendres et on a fini par se manger nos minous respectifs, sa chatte est très douce, les lèvres sont charnues, douces, roses, j’adore. Elle me léchait de plus en plus rapidement en glissant deux doigts dans mon vagin ce qui eu pour effet que j’obtienne un orgasme très intense et d’une longueur très appréciable. J’ai ensuite enfilé un petit gode au fond de sa chatte et c’est elle qui est partie au quart de tour, ces petits objets de plaisir son redoutables, ils vous apportent des sensations incroyables, elle hurlait sous les orgasmes, à tel point que j’au dû placer ma main sur sa bouche pour ne pas réveiller les vieux voisins. On a baisé comme des chienne pendant lus d’une heures, entre caresses, cunnilingus et pénétrations de godes, oui ça a duré longtemps par rapport à d’habitude quand on n’a jamais le temps de se donner de vraies jouissances. On s’est ensuite couchées, enlacées l’une dans l’autre comme on aime tant le faire et on s’est endormies, repues, comme des bébés !

  • (m=e-yaaGqaa)(mh=n24V3q9_lq2INj4i)original_148214641

    Lady Bandante

    Ce soir, lundi de Pâques, on je vais faire un petit plaisir aux hommes en leur diffusant u…
  • 102285154b8fa78990c9

    Brouteuses de Minous

    c’est beau de mater de belles lesbiennes chaudes et amoureuses en train de se faire …
  • 36417754a43ef9e9b4b

    Deux coquines baisent en lingerie fine

    Quand Justine a un bon coup à faire, autrement dit quand elle a trouvé un mec bien chaud e…
Charger d'autres articles liés
  • 3282733594ccd2b35efc

    Les vieux et les putes

    Les vieux cochons qui ont la chance par exemple d’habiter aux abords de la frontière…
  • 7199654954c9d5e4b6

    Baise avec préservatif

    Il y a des mamans salopes, en manque aussi qui font vraiment feu de tous bois, elles n&rsq…
  • 39314054a4dda6618b6

    Jeunette affamée de pénis

    Dans sa chambre universitaire cette jeune fille croit devenir folle, elle a envie de baise…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 102285154b8fa78990c9

    Brouteuses de Minous

    c’est beau de mater de belles lesbiennes chaudes et amoureuses en train de se faire …
  • 120705554bea59edbb91

    Lesbiennes bouillantes

    Je ne sais pas si c’est une idée que je me fais mais il me semble qu’il y a de…
  • 313015493c43a37f94

    Deux sublimes lesbiennes

    Une lesbienne a invité chez elle une de ses amies lesbienne également afin de l’aide…
Charger d'autres écrits dans LESBIENNES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cet énorme pénis me régale

Je suis encore très jeune puisque je n’ai pas terminé mes études de droit et je vis …