Accueil VIDEOS HARD Il nous baise toutes les deux

Il nous baise toutes les deux

0
8
62
6 (1)

Hier soir j’avais invité une copine qui n’arrive jamais à trouver un mec pour la satisfaire, elle n’ose pas, elle ne sait pas s’y prendre, elle est timide et on dirait qu’elle a peur de se retrouver seule avec un mec. Pourtant je la connais depuis longtemps et je peux vous dire que c’est une une grosse cochonne et le mot est faible, le terme chienne serait, dans son cas, plus approprié je pense. Enfin, toujours est il qu’elle est obligée de se faire jouir avec des jouets intimes, étant incapable d’aguicher et de draguer des gars, une fois déjà je lui avait présenté un pote, il y a deux ans de cela et j’avais vu que c’était vraiment la salope par excellence, on avait même eu des gestes lesbiens, ce qui ne m’avait pas déplu au contraire, c’est peut-être pour cela que quand je l’ai rencontré l’autre jour et qu’elle m’a fait par de sa solitude et de son manque de baise qui était de plus en plus préoccupant et déprimant pour elle, il m’est venue une idée en tête, une idée je dois bien l’avouer, pas tout à fait désintéressée. je lui ai donc proposée de venir à la maison le lendemain et je lui ai dit que je la ferais baiser avec un copain à moi très chaud et pourvu d’un beau gros pénis que les filles s’arrachent. J’ai envoyé un texto à ce pote qui m’a dit qu’il n’y avait aucun problème, qu’il était toujours partant pour une baise à trois, surtout quand il était seul avec deux nanas. Ma copine est arrivée vers dix-neuf heures, on a bu un coup car mon pote est toujours en retard, il est comme cela, si vous lui donnez rendez-vous à dix-neuf heures, il arrive toujours une heure plus tard, une fois qu’on le sait on est plus surprise, ma copine était tout excitée, elle portait des fringues sexy et des dessous ultra chics également, elle était chaude comme une chienne en chaleur et elle commençait à me demander des détails sur le mec qui allait nous offrir quelques orgasmes. Je parlais donc de lui quand tout à coup elle m’a roulé une pelle, je n’ai pas été surprise et sa langue était douce et bonne comme du miel, je me suis régalée, elle s’est excusée en me disant qu’elle était plutôt du genre bisexuelle mais pas complètement, j’avais compris depuis longtemps ce détail et je lui affirmais que moi aussi, de temps ne temps, j’étais branchée par ce genre de chose. Le pote a sonné à ma porte il était vingt-heures, fidèle à sa réputation et à son retard, il s’est assis sur le canapé entre nous deux sans même avoir eu le temps de boire une verre. En effet ma copine commençait déjà à caresser sa verge par dessus son pantalon, à se frotter sur lui, et à lui lécher les lèvre, il lui a demandé si elle sortait de prison, elle était si bouillante qu’il n’en revenait pas. En réponse, elle a dégrafé sa ceinture et a extirpé sa grosse queue très vite avant de l’ingurgiter comme une grosse goulue, elle suçait en gloussant, elle prenait un plaisir non dissimulé à peine croyable à voir. Ensuite c’est moi qui ai sucé la bite, car avec ses conneries elle m’avait donné des idées de folie, je ne pouvais plus tenir. Mo pote était quant à lui ravi de se faire pomper par deux jolies filles aux seins assez lourds et fermes. Ensuite elle lui a offert sa chatte, il l’a prise en levrette et elle a léché la mienne pendant ce temps, un régal, j’ai eu un orgasme immédiat, cette fille a vraiment une bouche de velours, une classe aussi pour lécher et des gestes sensuels, je ne suis pas lesbienne d’ordinaire mais avec elle je me régale vraiment, c’est le pied, d’ailleurs mes seules et rares expériences de gouines se bornent à elle et à elle seule. Puis j’ai été prise à mon tour en missionnaire, j’ai mangé les seins de ma copine, ils sont beaux, blancs, fermes avec des tétons roses clairs, vraiment cette fille est bonne de partout. Le gars était excité de nous voir faire les lesbiennes, il nous encourageait à aller plus loin, on s’est tapée un soixante-neuf devant lui pendant qu’il se branlait doucement, sa verge était de plus en plus grosse et tendue, il a chopé d’un coup ma copine pour la sodomiser comme une bête, elle hurlais de plaisir, elle le griffais, elle tirait sur ses cheveux, elle me demandait de la caresser, elle jouissait en fait à fond, comme elle a si peu l’occasion de le faire avec du réel et non du virtuel. On a baisé jusqu’à minuit, mon pote nous à prise à tour de rôle dans tous les sens, il s’es vidé les couilles plusieurs fois, avec pause entre temps puis on recommençait à s’occuper de son membre sublime. Une soiré mémorable, il faudra que je revois plus souvent cette copine car j’ai vraiment envie d’avoir des relations lesbiennes avec elle, elle est si douce et si coquine et tellement sexy !

  • 12

    Ma poitrine les rend dingues

    Malgré mon jeune âge, je n’ai que dix-huit ans et quelques mois, j’attire les …
  • 15340385568d2d6f4077

    Bonne baise inattendue

    Je vais au travail par plaisir car depuis un mois il y a une nouveau mec au bureau qui tra…
  • 53733754a8b52e7bf67

    Aréoles brunes immenses

    Dans notre célèbre catégorie des seins spéciaux que l’on aime mater longtemps parce …
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par keduku
  • 1 (5)

    Je me tape deux belles tiges

    Avec mon copain ce n’était plus ça depuis des mois, on baisait de moins en moins, on…
  • 3

    Je me fais défoncer à fond

    A force de me faire avoir par les mecs, une fois cocue, une fois je ne suis pas assez bonn…
  • 1 (2)

    Baise sado-masochiste

    Avec mon mari on était sur le point de se séparer, il ne me baisait plus du tout et il déc…
Charger d'autres écrits dans VIDEOS HARD

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La bite du vieux est bonne

Je fais la nounou chez un couple atypique, la femme a trente ans et le mari plus de cinqua…