Accueil PIPES J’avale le pénis de l’artisan

J’avale le pénis de l’artisan

0
10
274
1 (5)

Mon mari a de temps en temps une folie, il s’est mis en tête de refaire totalement la décoration de la maison et de faire intervenir un décorateurs hors de prix qui donne son avis et commence les travaux, c’est mon mari qui paie et moi je n’ai qu’à dire oui je suis d’accord, je ne travaille pas, lui a un gros salaire, il est ingénieur chez Airbus. Pour le temps qu’il passe à la maison, je me demande bien pourquoi il veut tout refaire ou presque, c’est ennuyeux car les travaux font toujours beaucoup de poussière et il faut tout débarrasser, bref pour ma part je n’aurai rein à faire sinon attendre que cela se passe et voilà. Le décorateur est donc venu il y a un mois de cela, il a étudié la question, il a beaucoup discuté avec mon mari, moi je n’ai pas trop mon mot à dire et les travaux ont commencé une semaine plus tard pour se finir il y a une semaine environs, il y a eu beaucoup de monde sur le chantier et certains ouvriers m’ont donné des idées, voir tous ces beaux muscles et cette sueur, ces jeunes en train de travailler, ça a aiguisé mon appétit sexuel, surtout que mon mari n’est pas un champion en la matière et que je suis toujours en gros manque de baise et que ej suis obligée de me masturber en fantasmant à mort sur des situations que j’imagine et qui m’excite un maximum. Toutefois j’ai bien accroché avec l’artisan décorateur et je n’ai pas radé à m’apercevoir qu’il me matait comme un fou, surtout mes qui ne sont pas énormes mais très beaux et très fermes et mes fesses qui me font un beau cul que de nombreux hommes reluquent sur mon passage. Mon mari évaluait l’avancée des travaux en rentrant le soir et nous dormions et dînions dans une petite dépendance jouxtant la maison. Bref les jours ont passé et j’ai passé de plus en plus de temps avec ce décorateur que j’étais à peu près sûre de me taper rapidement. La veille de la fin des travaux, je l’ai coincé sur le canapé après lui avoir offert une tasse de café, nous n’étions que tous les deux bien entendu et j’ai déballé doucement son pénis que j’ai extirpé de son pantalon, il a souri et m’a dit, enfin, je pensais que tu n’oserais jamais le faire. Il a bandé aussitôt, une belle verge longue et épaisse, dure comme la pierre, je l’ai regardé droit dans les yeux puis j’ai avalé ce pénis qui vibrait d’envies, ma bouche a été de velours sur son gland en forme de flèche et j’ai léché ses couilles et sa tige qui se durcissait encore pour être tendue à fond, je l’ai branlé doucement, j’ai passé son gland sur mes aréoles très roses et assez larges puis j’ai ajusté cette belle bite à l’entrée de ma chatte avant de la chevaucher comme une femme chaude qui profite de sa proie, oui j’étais bouillante, j’avais envie depuis si longtemps de m’empaler sur ce manche que les va-et vient ont été rapide immédiatement avec de légers arrêts et des reprises de plus belle. Ensuite je suis descendue de la queue et le décorateur a léché ma chatte et mon anus, le bout de sa langue était véloce, j’ai eu un très bel orgasme simplement au cunnilingus. Ensuite il m’a prise allongée, en position du missionnaire, il léchait mes tétons avec une grande gourmandise, j’adore qu’on lèche mes bouts de seins, il m’a après retournée et m’a pénétrée en levrette très appuyée, je sentais se couilles cogner sur le bas de mon vagin, c’était fort agréable, il y a longtemps que je n’avais pas autant joui, un bon coup ce gars-là, un mec habitué à baiser, pas besoin de lui faire de dessin. Il m’a retournée de nouveau et après quelques coups de queues dans ma chatte, il s’est retiré et il est venu vider ses couilles sur ma face, sur mon cou et sur mes seins, ses jets de foutre était extrêmement puissants, deux sont passés au dessus de ma tête pour aller se perdre derrière le canapé, le reste a inondé totalement ma poitrine et mon ventre, le gars était gavé de foutre, il ne doit pas baiser tous les jours mais quand il baise, il ne fait pas semblant et en tout cas il en laisse pas ses partenaires sur leur faim. On s’est roulé de grosses pelles baveuses tandis que je continuais à branler sa grosse verge qui en voulait pas débander. Il est parti et il m’a dit à demain, il devait finir des détails et accessoirement me baiser de nouveau, maintenant je ne le lâche plus, c’est juré !

  • 927375496b70375e67

    La pipe de la jeune fille

    Les jeunes filles qui commencent à sucer en moyenne vers l’âge de dix-huit ans le fo…
  • 91211354b4d696abeca

    Grosse Ejac Faciale

    Vous savez qu’il y a des femmes qui adorent sucer, branler puis se faire éjaculer su…
  • 105384454b9d9f9360bb

    Il baise la mère et la fille

    Il ne faut pas croire mais dans toutes les histoires que je vous rapporte il y a beaucoup …
Charger d'autres articles liés
  • 15542515569548009c55

    Baise contre nature

    Il y a des baises qu’on pourrait qualifier de contre nature bien qu’elles soie…
  • 76739154b0cdbe59b1d

    La secrétaire branle son Boss

    Vous savez dans le monde de l’entreprise et à l’étage des cadres supérieurs il…
  • 3103210594532aa1ede6

    Clitoris Géants

    On aime ou on n’aime pas mais il faut se dire que des femmes possèdent des clitoris …
Charger d'autres écrits par keduku
  • 91211354b4d696abeca

    Grosse Ejac Faciale

    Vous savez qu’il y a des femmes qui adorent sucer, branler puis se faire éjaculer su…
  • 1771648557961279cf10

    Jeune rousse suce un vieux

    Il y a des vieux qui ont quand-même de la chance de se taper des jeunettes aussi belles et…
  • 31693085947d4cc4e6ca

    Pipe matinale

    Les hommes adorent être sucés le matin au réveil, tous les hommes sont friands de cette gâ…
Charger d'autres écrits dans PIPES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Son premier casting X

Cette fille est assez timide mais faute de trouver du boulot elle se résigne à passer son …