Accueil MATURES Baisée par le mec de ma fille

Baisée par le mec de ma fille

0
8
355
5

Je suis allée à Toulouse en formation pour mon boulot, cela arrive de plus en plus souvent et ça commence à devenir pénible d’ailleurs, surtout pour mes collègues qui ont des enfants en bas âges et des maris qui se plaignent de se genre de chose. Pour ma part je n’ai pas ce problème puisque mon mari est parti avec une jeune pétasse, que je n’ai pas de mec et que je suis donc seule dans mon appartement spacieux. Cette fois-ci justement je ne suis pas allée à l’hôtel ma fille qui habite là-bas m’a proposée de venir dormir chez elle, si elle avait su elle n’aurait jamais fait cela, vous verrez pourquoi plus loin. Je suis donc arrivée le mardi soir chez ma fille qui habite avec son mec dans un soixante mètres carrés très bien décorés et relativement grand pour deux, ils travaillent tous les deux, elle fait les gardes de nuit à l’hôpital car elle est infirmière et lui travaille pour une société informatique où il semble être vraiment à son aise. Ils m’avaient donc préparé la seule chambre d’amis qu’ils ont et j’y ai posé mes valises dès mon arrivée, ensuite on a dîné, puis on a beaucoup discuté jusqu’à ce que ma fille parte travailler. Ensuite je me suis couchée mais je n’ai pas trouvé le sommeil tout de suite, j’étais hantée comme d’habitude par le manque, oui le manque de baise, mon ventre était bouillant, j’avais des envies à crever et donc comme presque tous les soirs je me suis masturbée lentement en caressant mes aréoles roses qui sont très sensibles lorsque je suis dans ces états-là, j’ai eu un bel orgasme puis je me suis endormie, un peu assouvie. Le lendemain, quand je me suis levée ma fille venait de rentrer du travail et son mec, qui est canon au passage, se préparait pour aller bosser à son tour, j’avais un peu de temps devant moi et j’ai pu ainsi parler avec ma fille et me préparer tranquillement avant de rejoindre mon point de formation à dix minutes en bus de chez ma fille. La journée s’est passée comme d’habitude, sans vraiment avoir envie de s’y intéresser, des banalités, on se demande pourquoi ces formation s coûteuses et surtout à quoi elles servent. Je suis rentrée à la maison vers dix-huit heures, le copain de ma fille était là et il m’a fait la bise, une bise que j’ai trouvée appuyée, ma fille m’a demandé des nouvelles de ma journée puis on a recommencé le rituel de la veille, dîner, discussion, départ de ma fille pour le boulot et au lit. Dès que j’ai été couchée les envies de baiser m’ont reprise plus forte que jamais, le feu était dans mon ventre. J’ai donc remis mon doigt sur mon clitoris et j’ai aussitôt eu un gros orgasme qui m’a amenée à gémir. Je finissais de jouir quand la lumière de la chambre s’est allumée et que mon presque beau-fils est venu s’allonger sur le lit près de moi, il était en caleçon et en polo léger, je sentais sa chaleur très masculine, on ne parlait pas mais tout à coup j’ai senti sa verge énorme buter le bas de mon dos, mes cuisses étaient à l’air, les mains du jeunes homme les caressaient doucement. J’ai pris sa bite dans ma main, je ne pouvais plus tenir, puis je l’ai branlé avec un plaisir que je ne peux définir tant c’était bon, la mal était fait, j’allais me taper le mec de ma fille. Ensuite il m’a pénétrée de côté, je suis montée sur sa belle verge dure, je jouissais sans m’arrêter, c’est terrible le manque, ce beau pénis m’a offert au moins six ou sept orgasmes. Le garçon s’est retiré de ma chatte puis il s’est branlé violemment au niveau de ma bouche et ce fut la grande éjaculation faciale, j’étais remplie de son bon foutre jusque sur mes seins blancs et roses très fermes et très beau, il a secoué sa verge sur mes joues et il est sorti de la chambre comme il y était rentré,sans aucun bruit. On n’a pas échangé un seul mot pendant la baise, je culpabilisais et je culpabilise encore beaucoup mais je n’ai pas pu résister à ce membre tendu aux abords de ma chatte, j’attendais cela depuis plus de deux ans peut-être. Le lendemain ma formation était terminée, je suis rentrée chez moi et on n’a jamais plus reparlé de cette histoire de cul d’un soir que je regrette un peu avec le recul. Je me suis jurée de ne jamais refaire un coup pareil à ma fille, je dois trouver un amant à tout pris, je suis encore jeune et belle, néanmoins on dirait que j’effraie les hommes ou bien je ne sais vraiment pas m’y prendre !

  • 1522699556892395d644

    Grimpette en bas nylon

    C’est le moment de ranger un peu les armoires et de passer le linge d’été derr…
  • 214376155a85cc31aeb0

    Masturbations rapides

    Dès qu’il commence à faire beau, que la nature est belle, que les oiseaux gazouillen…
  • 31460025946d6eaee012

    Mature branle son jeune locataire

    Quand les matures commencent à être chaudes, elles inventeraient n’importe quoi pur …
Charger d'autres articles liés
  • 14496554993dbbaed69

    Bonne levrette douce

    Les hommes ont de tout temps adorer prendre les femmes en levrette, à n’importe quel…
  • 7 (1)

    Vieux cochon baise une Asiatique

    C’est toujours pareil depuis des lustres, c’est toujours les mecs pétés de tun…
  • 31693085947d4cc4e6ca

    Pipe matinale

    Les hommes adorent être sucés le matin au réveil, tous les hommes sont friands de cette gâ…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 1 (6)

    Mature experte en jeunes pénis

    Il y a de plus en plus de femmes matures qui vieillissent extrêmement bien et qui s’…
  • 8 (1)

    Mature Polissonne

    Les jardiniers ont pas mal de travail l’été, surtout chez les bobos qui ne savent et…
  • 13

    Mature perverse

    Il n’y a pas que les hommes qui sont pour certains pervers, les femmes également et …
Charger d'autres écrits dans MATURES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Avec ma grosse bite, je remplis Jolane

Ma copine est blonde avec un beau cul et avale ma bite raide de black bien membré pour lui…