Accueil GROSSES BITES Pipe goulue sur gros pénis

Pipe goulue sur gros pénis

0
15
322
1028954932776bd200

Je suis jeune puisque je n’ai que vingt-deux ans, par contre il y a longtemps que je baise et je pense être douée sur le sujet, il n’y a pas grand chose qui ma fasse trembler et il n’y a pas grand chose que je n’aie pas essayé non plus. Il manquait simplement à mon palmarès une bite énorme, je me suis tapée une flopée de mecs bien montés mais jamais je ne suis tombée sur la bite du siècle, la bite géante en quelques sortes, j’y pensais souvent, je me suis déjà pas mal faite draguer par des blacks mais je ne voulais pas baiser avec eux, ce n’est pas bien sûr par racisme mais je pense que la baise doit se faire par catégories culturelles, c’est une idée comme une autre qui n’appartient qu’à moi évidemment. Cependant j’ai une amie qui est au moins aussi chaude et baiseuse que moi qui m’a dit s’être tapée un black avec une verge qui dépassait l’entendement, une largeur et une longueur qu’elle n’avait même jamais vu sur du porno du net, un truc phénoménal. Elle m’a dit que le gars était d’une douceur extrême et qu’il lubrifiait bien son membre avant les pénétrations, elle m’a aussi raconté qu’elle n’avait jamais connu d’orgasmes autant important qu’avec cette bite d’un autre monde. Elle a ajouté qu’il fallait absolument que je l’essaie, elle est très proche de moi, elle connaît mes goûts pour les bonnes baises hard, qui sont les mêmes que les siens d’ailleurs et elle sait aussi que je suis une pro des techniques et pratiques de baise dans pratiquement tous les domaines. Je me suis souvent faite prendre en double pénétration, ce qui n’est pas banal pour une femme et je me suis finalement dit que je devais tenter le coup avec ce black, au pire si vraiment je ne supportais pas son gros engin, je le lui diras et je le branlerais pour ne pas le laisser sur sa faim et on en resterait là. Mon amie a donc fixé un rendez-vous pour moi avec ce black bouillant de la queue et on s’est retrouvés dans mon appartement, on savait tous les deux pourquoi, ce fut une histoire sans parole, il a sonné à ma porte, il est rentré et il s’est déshabillé aussitôt. Déjà au repos sa verge m’a vraiment mais alors vraiment étonnée, on aurait dit qu’un litre de vin pendait jusqu’au milieu de sa cuisse, le pénis était dévié ver la droite, on aurait dit également une trompe, enfin un truc de malade, j’ai commencé quand même à me poser quelques questions. Il s’est approché de moi, il a mis son engin géant à portée de ma bouche et j’ai sucé, quelle galère, je me suis décrochée les mâchoires, par contre, quelle excitation, je mouillais comme une pluie d’ouragan, je sentais son gland immense pulser sur ma langue, je caressais mes seins en le suçant et je gloussais de plaisir. Il a pris ma nuque dans sa main droite et il a plaquée sur son ventre, je m’étouffais quasiment, c’était la première fois de ma vie de grande baiseuse que je voyais un membre aussi gros. Ensuite il s’est retiré de ma bouche, sa bite était droite, incapable de se quiller, bien sûr, beaucoup trop lourde, il l’a enduite d’un gel lubrifiant, je me suis allongée et il m’a baisée en missionnaire, j’ai souffert au début, puis il a commencé les va-et vient sans rentrer sa bite complètement en moi, un vrai habitué, il savait qu’il me déchirerait s’il allait plus loin, il rentrait environ un tiers de cette verge géante en moi. Rapidement des orgasmes sont montés en moi, j’ai joui sans arrêt tout le restant de la baise, je ne pouvais plus ne pas jouir, le processus était engagé, la jouissance était permanente. Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai été souvent prise en double pénétration et pourtant je jouissais encore plus avec ce gros bazar, je me suis mis à hurler, à griffer son dos, ses fesses dures comme de la pierre, je ne savais plus trop où j’étais, comme dans un état de conscience modifiée. Au bout d’un quart d’heure, il s’est retiré, mon vagin était grand ouvert, il a plongé son gland dans ma bouche et j’ai senti son foutre gicler au fond de ma gorge, c’était bon, un sperme doux, je buvais, j’avalais un peu et le reste inondait mes seins, mon cou, mes épaules et mon ventre. C’est aussi la première fois qu’une baise m’épuise, je n’avais plus de force tant j’avais joui, tant ça avait été bon. Il s’est rhabillé et j’ai pensé à lui demander son zéro six, il est inconcevable pour moi de ne pas refaire l’amour avec ce black, je crois qu’il est devenu mon fantasme, j’ai bien été avisée de suivre les conseils de mon amie Nina !

  • 216645455a923f5749b2

    Jeunette affamée de pénis

    Cette jeune blonde de dix-huit ans a des seins magnifiques qui ne demandent qu’à êtr…
  • 7199654954c9d5e4b6

    Baise avec préservatif

    Il y a des mamans salopes, en manque aussi qui font vraiment feu de tous bois, elles n&rsq…
  • 32473654a393933783d

    Il éjacule dans sa chatte

    Ce type assez vieux est pété de tunes et ça tombe bien car la jeunette qu’il baise l…
Charger d'autres articles liés
  • 313047959463bb065f40

    Bonne pute en bustier sexy

    cette jeune femme exerce le métier de pute à la perfection, elle doit se faire un max de f…
  • 29946054a34e14da72b

    Addiction à la sodomie

    Il y a des femmes, comme des hommes d’ailleurs, qui ne peuvent pas baiser autrement …
  • 116611454bcfe54442e7

    Ejaculation rapide

    Le vieux a décidé de se taper une jeune pute qui lui a été recommandée par l’un de s…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 112340549794523a1e5

    Pénis infirme

    Certains hommes ont un pénis tellement gros qu’on peut dire qu’ils sont handic…
  • grosses-bites-photos-7

    Deux blacks, une salope

    Il y a des femmes jeunes ou moins jeunes qui sont frustrées toutes leurs vies car elles au…
  • 13528011

    cette jeune baiseuse voit grand

    Il y a des jeunes femmes qui ne doutent de rien, elles commencent à baiser jeunes mais sur…
Charger d'autres écrits dans GROSSES BITES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une secrétaire brune chaude

Je travaille dans une petite entreprise dont je suis la secrétaire et je suis la seule fem…