Accueil PIPES Une pipe pour une bonne nuit

Une pipe pour une bonne nuit

0
9
322
5

Je vis seule maintenant dans la grande demeure que m’a laissée mon mari à sa mort brutale, il était beaucoup, plus âgé que moi, il souffrait depuis longtemps de problèmes cardiaques et malgré tout il se bourrait de pilules bleues pour mes baiser, un jour cela lui fut fatal, pourtant je l’avais prévenu. Bref il a été heureux avec moi pendant quinze ans et ce n’est déjà pas si mal, il était riche de naissance mais il avait une petite boîte de publicité pour gagner encore plus d’argent, il aimait gagner du fric et commander des employés, il en avait peu, une trentaine et maintenant c’est moi qui vais devoir gérer la société, ça ne me déplaît pas puisque à la base, je suis professeur de gestion et de comptabilité, je ne travaille plus depuis longtemps mais ce genre de chose ne s’oublie pas. Oui ej voulais donc vous dire que depuis que je vis seule, la maison est bien trop grande pour moi, je n’ai pas d’enfant, et toutes les chambres que je possède me semblaient bien vides. J’en loue donc une à un étudiant en médecine qui ne parvenait pas à se loger, j’habite de plus juste à côté de cette fac, enfin à dix minutes à pieds, il s’est donc installé et il était vraiment heureux, ses parents aussi du reste qui me versent un petit loyers ridicule tous les mois. Les appartements alentours se loue à prix d’or, des fortunes pour vingt mètres carrés ce qui est scandaleux d’ailleurs, j’en ai parlé au maire, il me reste de bonnes relations dans le monde et il a dit qu’il allait dissuader les trop gourmands, que c’était prévu, enfin les promesses que tiennent tous les hommes politiques, je veille. Alors ce jeune s’est très bien fait à moi et à la maison, il est très beau gosse et un soir il m’a dit qu’il ne pouvait jamais dormir, qu’il était comme insomniaque, la maison est pourtant très calme. Il m’a avoué qu’il était, avant de rentrer en fac, habitué à baiser tous les soirs ou presque avec sa cousine qui était aussi sa voisine dans le village d’où il vient, il a ajouté que sans se vider les couilles le sommeil ne venait pas. Il m’a aussi demandé, il n’est pas gêné quand-même de venir un soir l’aider à s’endormir, il est très beau, j’ai eu aussitôt des envies de lui, je n’ai plus baisé depuis dix mois, la date de la mort de mon époux et je dois dire qu’à présent je suis obligée de me masturber souvent pour calmer mes ardeurs, pour éteindre cette flamme qui ronge mon ventre de plus en plus souvent. Le soir même je suis arrivée dans sa chambre, il était nu sur le lit, les couilles à l’air comme on dit, j’ai remarqué d’emblée la belle taille de son pénis au repos, c’était magnifique et tout neuf, vous pensez dix-neuf ans. Je portais ma nuisette violette très échancrée qui laisse entrevoir mes tétons larges et épais. Je me suis assise à côté de lui sur le lit et j’ai décalotté sa queue avant de la branler doucement puis de la lécher, il gémissait et tenait ma tête plaquée sur son ventre, l’un de mes seins commençait à sortir de la nuisette et il me matait en répétant que j’étais belle et bonne. je l’a caressé, sucé, branlé et je lui ai donc taillé la pipe de sa vie je pense, j’ai quand-même des heures de vol, j’ai sucé au moins dix bonnes minutes, sa verge était de plus en plus grosse, je sentais le bout de son gland cogner le fond de ma gorge. Il a éjaculé par jets puissants et saccadés, ma bouche est restée fermée et j’ai avalé toute la jute que contenait ses couilles, j’ai juste recraché le trop plein, c’est à dire pas grand chose, il gémissait comme un veau, il frissonnait de désir, sa bite avait des sortes de spasmes. Il a dit que j’étais la meilleure suceuse qu’il n’ait jamais connue. On a attendu un moment sur le lit, on a discuté de choses et d’autres puis il a rebandé et il m’a prise comme un jeune fougueux en rut m’offrant ainsi une multitude d’orgasmes. Dorénavant, tous les soirs je viens le border de la sorte, ma vie a changé, la sienne aussi. Vous savez quand on s’est tapé une bite de vieux pendant des années et qu’on passe à un jeunot, ça fait vraiment une énorme différence, je suis une nouvelle femme, très joyeuse et épanouie !

  • 3282733594ccd2b35efc

    Les vieux et les putes

    Les vieux cochons qui ont la chance par exemple d’habiter aux abords de la frontière…
  • 39314054a4dda6618b6

    Jeunette affamée de pénis

    Dans sa chambre universitaire cette jeune fille croit devenir folle, elle a envie de baise…
  • 2814671593acf56b8c01

    Une ronde défoncée

    Femme ronde ne veut pas dire automatiquement femmes grosses, obèses qui ont des ventres qu…
Charger d'autres articles liés
  • 3282733594ccd2b35efc

    Les vieux et les putes

    Les vieux cochons qui ont la chance par exemple d’habiter aux abords de la frontière…
  • 7199654954c9d5e4b6

    Baise avec préservatif

    Il y a des mamans salopes, en manque aussi qui font vraiment feu de tous bois, elles n&rsq…
  • 39314054a4dda6618b6

    Jeunette affamée de pénis

    Dans sa chambre universitaire cette jeune fille croit devenir folle, elle a envie de baise…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 358065493ee843025b

    Harcèlement pour une pipe

    Il y a des hommes qui pourraient profiter de certaines situation dans le domaine de la bai…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=q4wswCDA-FvmCxpZ)original_410816221

    Soubrette suce un client

    Il y a des soubrettes qui ont compris depuis longtemps que leurs vrais salaires se faisaie…
  • 161798549a2ce090686

    Fellation parfaite

    On va maintenant mater une jeune femme qui taille une pipe d’exception à son mec, la…
Charger d'autres écrits dans PIPES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Fellations Parfaites

C’est vraiment rare, on peut le dire mais il y a des femmes, certes très peu nombreu…