Accueil MATURES Un ami de mon fils me prend

Un ami de mon fils me prend

0
6
80
1 (5)

Depuis que le père de mon fils est parti de la maison, il y a longtemps puisque c’est le jour ou je lui annoncé que j’étais enceinte, il y a donc dix-neuf ans, je vivais avec un autre homme que je n’aimais pas vraiment mais qui me sécurisait. On baisait deux ou trois fois par semaine, quand il me le demandais et on ne peut pas dire que je faisais le premier pas, je faisais simplement le minimum qu’un homme est en droit d’attendre d’une femme avec laquelle il vit, lui aussi est parti et il m’a larguée du jour au lendemain, d’entrée je lui avais dit que je ne voulais pas d’autres enfants et je le sentais depuis des années pas très heureux. Je sais que je fais fuir les hommes parce que tout ce que je fais, ce que je dis et ce que je vis est en fonction de mon fils à qui je tiens plus qu’à moi-même, c’est le seul être capable de me rendre heureuse. Par contre ma vie de femme en souffre et même si j’ai des besoins de baiser comme toutes les femmes je les comble maintenant en me masturbant chaque fois que j’ai vraiment de grosses envies, c’est comme cela, je ne vais pas draguer des hommes et en imposer encore un à mon fils, c’est hors de question. L’autre jour un pote de mon fils justement est passé à la maison pour amener un nouvel ordinateur à mon fils que ce dernier avait commandé par l’intermédiaire de ce pote qui pouvait avoir des remises importantes sur le produit, donc quand le pote de mon fils est venu me porter le colis, je lui ai dit que je voulais le régler pour faire une surprise à mon fils. Le gars qui m’a livré le colis s’est d’un seul coup mis à pleurer, je me suis empressée de lui demander ce qu’il avait et il a répondu qu’il pensait à sa mère morte dans un accident voilà trois ans et qui était un peu comme moi, très généreuse et aimante. Je l’ai un peu consolé et chose que je n’avais vraiment pas prévu, le jeune homme s’est collé à moi et il m’a embrassée de partout, il a mis sa min dans ma culotte avec une vélocité incroyable, ce qui a provoqué chez moi une envie de baiser qui était impossible à contenir, c’est la première fois de ma vie que je ressentais cela, je me suis mise à mouiller comme un vraie salope, mes seins se sont tendus à bloc, pourtant ils sont lourds et fermes mes seins, mes tétons ont pointé vers le ciel et je me suis laissée toucher puis masturber la chatte, c’était tellement bon qu’aucune femme je pense n’aurait pu se retenir. Je l’ai pris par la main puis on s’est dirigé ver ma chambre, je savais que mon fils était en cours et qu’il ne reviendrait pas encore. Le jeunot s’est déshabillé en deux seconde et moi j’ai fait la même choses, j’ai pris son pénis en bouche aussitôt en gloussant de gourmandise, un beau pénis long et épais que j’ai pris un vif plaisir à lécher dans tous les sens, je n’avais plus tailler de pipes depuis au moins un ana et je dois dire que cela me manquait un peu, même beaucoup, pour être franche. Cette verge était dure comme du bétons, mes seins remuaient, ils vivaient sous les caresses des mains déjà expertes de ce gamin, mes bouts grossissaient à toute vitesse et s’allongeaient du même coup. Il m’a ensuite retournée, nous étions sur mon lit et il a planté son gros pénis dans mon vagin, en levrette, l’une de mes positions préférées, je gémissait haut et fort, il donnait des coups de reins style marteau-piqueur, je n’en pouvais plus et je commençais à jouir, quand je commence à jouir en principe je ne m’arrête plus. Mes seins se promenaient de droite à gauche tant la pénétration était vive, le pote de mon fils caressait mes fesses, mes hanches, mon dos assez plantureux, mon cou, me cheveux, il répétait en boucle que j’étais bonne. Il m’a baisée ainsi pendant une bonne demie heure, j’ai eu des orgasmes à la pelle. Il m’a enfin demandé de me retourner puis il s’est branlé face à moi pour éjaculer des trombes de jute sur mes tétons et sur mes lèvres, l’éjaculation était interminable, j’étais inondée de foutre, je dégoulinait de semence. Il m’a plaquée sur le dos et sur le lit puis il m’a roulé des pelles pendant au moins dix minutes, il voulait de la tendresse, je lui en ai donnée, c’était trop bon, je jouissais encore sans être prise, un vrai régal. Lorsqu’il est parti et qu’il m’a dit qu’on se reverrait, je lui ai bien recommandé de ne rien dire à mon fils, il me l’a juré, voilà j’ai trouvé un amant pratique, jeune et vaillant côté pénis, je n’aurai plus à me masturber comme une jeune pucelle !


  • (m=e-yaaGqaa)(mh=AjzVmh4hZgVhe6RS)original_5188824

    J’ai osé branler mon beau-fils

    Je me suis remariée il y a cinq ans de cela avec un veuf qui venait de perdre sa femme dep…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=SkKDP-XBh8yiYqKD)original_1531946

    Tétons bizarres

    Comme je le propose dans la catégorie lingerie et bas nylon, je vais toutes les semaines à…
  • 1 (5)

    Je baise avec le prof de Yoga

    Je suis inscrite au cours de Yoga de ma petite ville car une amie à moi m’a dit que …
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par keduku
Charger d'autres écrits dans MATURES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Tammy s’exhibe en bas nylon noirs

Comme chaque semaine dans la catégorie des bas nylon de toutes les couleurs, des porte-jar…