Accueil BOURGEOISES Mature, grosse et cochonne

Mature, grosse et cochonne

0
11
383
3 (3)

Comme d’habitude mon mari qui est un homme public m’a emmenée dans une soirée pourrie que je hais, c’est toujours la même choses avec cette politique il se montre dans des endroits où on l’invite et je suis obligée de le suivre, je m’ennuie ferme d’habitude. C’était un repas organisé par le troisième âge, c’est le top, des vieux qui viennent pour s’empiffrer et lécher le cul à mon mari pour lui demander ceci, lui demander cela en disant qu’ils voteront pour lui aux prochaines élection, voyez la soirée de merde où il vous tarde vraiment que cela finisse au plus vite. J’espérais que mon mari serait battu cette fois-ci aux élections pour ne pas avoir à subir encore cela pendant cinq ans mais non, c’est l’un des rares à avoir gardé son siège, pas de chance, de toutes façons depuis qu’il est dans la politique, il a mis assez d’argent de côté pour ne pas qu’on soit dans le besoin un jour, je ne parle pas des magouilles et de tous ces avantages en nature que personne ne soupçonne, bref c’est la vie. Sauf que dans cette soirée, je me suis finalement plus amusée que prévu et que je n’ai pas regretté, pour une fois, d’être venue contrainte mais venue quand même. Je sais que mon mari a des aventures avec des jeunes putes de luxe comme tous les hommes politiques de on genre mais pour moi la baise c’est presque du passé, c’est la calme plat. Maintenant je suis vieille, grosse et je suis devenue moche malgré les soins de beauté que mon mari m’offre à grands frais et qui me maintiennent un peu correcte. Pendant cet interminable repas, j’avais remarqué qu’un serveur me matait comme un fou, unes sorte de Marocain très beau, il lorgnait mes nichon qu’on ne peut en effet pas manquer car ma poitrine est vraiment généreuse, il avait constamment les yeux rivés sur moi ce qui était loin de me déplaire, je n’ai pas l’occasion de baiser, mon mari ne me touche plus depuis des années et je fais mes petites affaires avec mes jouets intimes. J’étais habillée comme la vraie bourgeoise, en fait comme chaque fois qu’on sort et j’étais bien maquillée, en réalité même à mon âge on peut dire que je devais être un minimum sexy. Quand mon mari a commencé son discours, avant le dessert, je sais que ses discours sont interminables, je me suis discrètement levée pour aller me repoudrer comme on dit aux toilettes, en chemin j’ai croisé, comme par hasard, le jeune bronzé qui m’a fait un signe de la tête, je l’ai suivi et il m’a conduite dans une pièce où il y avait un canapé noir, il m’a prié de m’installer et il a déballé son pénis pour le branler, le gros engin grossissait à vue d’oeil pour devenir une énormité, je lui ai demandé ce qu’il faisait, ,il m’a répondu que je l’excitais trop et qu’il avait remarqué que je m’ennuyais, enfin quelqu’un qui me remarque. Je commençais à être vraiment excitée et je lui ai demandé d’approcher, j’ai pris son pénis dans la bouche et je l’ai pompé comme la dernière des putes, c’était bon, je n’avais pas sucé depuis des lustres mais ça ne se perd pas, c’est comme le vélo, je lui ai lustré le dard du gland aux couilles en passant par la tige que j’ai léché de haut en bas et de bas en haut. Il m’a ensuite baisée en levrette, il a extirpé mes seins énorme de mon corset et il disait qu’il n’avait jamais rien vu d’aussi beau, tu parles deux grosses mamelles qui pendent, enfin lui bandait comme un taureau et mon vagin était en feu, je mouillais comme une chienne puis je me suis mise à jouir sans m’arrêter, il faut dire que son membre géant n’aurait laissé aucune femme indifférente. Il m’a prise ensuite en levrette, il me défonçait totalement te j’ai pris sur moi pour ne pas hurler, ensuite il m’a de nouveau allongée pour me prendre de côté, il léchait mes seins, il les tétait, il bavait de désir, je ne suis plus habituée à ce genre de choses et j’étais au bord du malaise tellement c’était bon, je n’avais plus joui ainsi depuis plus de dix ans c’est sûr. Au bout d’un bon quart d’heure, j’ai senti sa bite sursauter, il s’est retiré de mon vagin et a éjaculé en masse sur mes gros nichons qui se sont trouvés englués d’une foutre très épais et abondant. Il s’est levé et m’a dit qu’il fallait y aller. Je suis passée par mes toilettes pour me remettre en forme, je suis retournée à ma place incognito, personne n’avait remarqué mon absence et l’autre imbécile terminait son discours. On nous a servi les dessert et avec habileté le gars qui venait de me baiser et de me faire tant de bien a glissé dans mon sac un petit papier blanc où son numéro de portable était inscrit, je compte bien m’en servir, moi aussi j’ai droit à un amant et je ne vais pas m’en priver !

  • 33672255950aea1bd669

    La belle-mère bonne baiseuse

    Encore une femme relativement jeune qui a épousé un homme d’affaires, veuf et qui a …
  • 2036454936879e8a62

    Baise avec une shemale

    Parfois on voit des shemales ou trans qui sont vraiment très belles de visages mais celle …
  • 24993654a1350b03526

    Grosses Satisfactions Buccales

    Il y a de plus en plus de couples qui baise vite fait dans la semaine, juste pour le minim…
Charger d'autres articles liés
  • 56020654a928e49df3b

    Brune se soulage son fantasme

    A l’instar des hommes, beaucoup de femmes, surtout chez les célibataires, se masturb…
  • 45861454a731874fe1f

    Seins remplis de lait

    Comme les mamans sont belles quinze jours après l’accouchement, surtout quand elles …
  • 13528011

    cette jeune baiseuse voit grand

    Il y a des jeunes femmes qui ne doutent de rien, elles commencent à baiser jeunes mais sur…
Charger d'autres écrits par keduku
Charger d'autres écrits dans BOURGEOISES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Je suis accro à la fellation

Je suis salope en général, je ne me voile pas la face sur le sujet et je l’admets, c…