Accueil BOURGEOISES Massages et baise démoniaques

Massages et baise démoniaques

0
13
206
5

Ce matin je me suis réveillée avec une envie de baiser insurmontable, le problème c’est que personne dans la grande villa ne peut assouvir ce désir, mon mari est toujours en voyage d’affaires, je n’ai que des domestiques femmes dont une, la plus vieille me surveille et fait son rapport sur ma conduite à Monsieur quand il rentre, ce n’est pas souvent heureusement. Je suis donc très frustrée au niveau baise et souvent j’emploie des jouets sexuels, il y en a de très bons en ce moment qui font leurs preuves et qui donnent beaucoup de plaisir mais ça ne remplacera jamais la belle queue d’un mec viril qui vous baise dans tous les sens comme un sauvage. Par contre aujourd’hui j’ai décidé de ne pas me masturber mais de passer à l’action, j’ai donc pris rendez-vous par téléphone au salon de massage de Toulouse qui se trouve à un peu plus de cent kilomètres de chez moi, j’y vais de temps en temps quand je ne peut plus tenir et qu ma chatte crie vraiment famine, c’est le cas de le dire. Même si j’ai l’aisance matérielle, pur ne pas dire la fortune à quarante ans, ça ne suffit pas à l’épanouissement d’une femme. J’ai monté un mensonge à l’intendante de la maison en lui disant que je devais aller voir ma mère souffrante, ce qui n’est pas faux puisqu’elle est en maison de retraite près de Toulouse justement, la pauvre femme ne me reconnait même plus, elle est atteinte d’une maladie qui dégénère le cerveau. Bref sans honte je suis montée dans ma voiture de sport, c’est mon cadeau d’anniversaire te je suis partie chaude comme la braise, en conduisant je sentais mon ventre rugir et mes chatte coulait la mouille, la cyprine de manque, je n’ai pas été baisée depuis plus d’un mois, il faut comprendre mon état de grand manque, à ce niveau là c’est même de la folie. Je suis arrivée dans Toulouse, bouchons, périphériques, petites rues, enfin de l’entrée de la ville au lieu qui allait m’amener le plaisir que je cherchais, presque une heure mais c’était pour la bonne cause. Je mes suis garée sur une place payante qui ne risque pas la fourrière ou une amende, je n’ai pas le droit à l’erreur, on me demanderait ce que je faisais là-bas puis j’ai marché dix minutes et je me suis retrouvée dans la petite rue que j’aime tant pour les plaisir qu’elle apporte. Un petit coup de sonnette, une porte s’ouvre, bien sûr vous ne croisez jamais personne et une petite porte dont on vous donne le numéro par texto, s’ouvre, vous rentrez et la porte se referme à clé derrière vous, c’est vraiment bien pensé au niveau discrétion. J’ai attendu dix minutes de plus le temps de m’arranger devant un miroir tout est prévu puis un beau gosse est venu me chercher. Il m’a demandé les prestations que je désirais cette fois-ci, j’ai répondu la totale et je lui ai réglé huit cents euros en cache. Je me suis déshabillée pendant que le masseur préparait la table et le gel puis je me suis allongée sur le ventre, il s’est approché de moi et a commencé la séance, dès que ses mains ont touché ma peau, j’ai gémi doucement, il a caressé et massé mon dos très délicatement aux endroits qui font un bien terrible, il est descendu sur mes cuisses, mes mollets, puis il est remonté sur mes fesses qu’il a malaxées avec un grand talent, mon vagin était trempé, il a écarté mes cuisses puis a masturbé mon clitoris, évidemment l’orgasme a été immédiat. Je lui ai demandé de me donner son pénis, il a déballé un gros et bel engin que j’ai avalé avec une grande gourmandise aussitôt, il était tôt dans la journée et il bandait vraiment dur, je lui ai taillé une vraie pipe de nymphomane, les masseurs sont habitués au femmes en manque et ça ne les choque pas et puis après tout on paie pour cela. Ensuite il m’a prise dans toutes les positions, sodomie comprise, j’adore être baisée par l’anus. J e compte pas mais j’ai dû avoir une bonne dizaine d’orgasmes en une heure, de quoi me calmer un moment et me redonner goût à la vie. Avant de partir celui-là m’a embrassée, il est plus doux et sensible que les autres, j’ai demandé son prénom, il me l’a donné, la prochaine fois je demanderai de nouveau une séance avec lui. J’ai fait le chemin inverse, je suis remontée dans ma voiture et je suis rentrée en trombe au château !

  • tumblr_oagev19sTj1qjvvn2o1_1280

    Un gros canon

    Aujourd’hui c’est moi qui écrit, moi je suis le compagnon de celle qui vous ré…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=O_NLxV3V4iLbLFw2)original_60188841

    Ils adorent les gros seins

    En baise les mecs préfèrent les femmes qui ont de beaux gros seins qui tiennent tous seuls…
  • 1 (6)

    Promotion canapé

    Vous ne pouvez pas vous imaginer ce qu’une femme est capable de faire pour trouver d…
Charger d'autres articles liés
  • tumblr_oagev19sTj1qjvvn2o1_1280

    Un gros canon

    Aujourd’hui c’est moi qui écrit, moi je suis le compagnon de celle qui vous ré…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=O_NLxV3V4iLbLFw2)original_60188841

    Ils adorent les gros seins

    En baise les mecs préfèrent les femmes qui ont de beaux gros seins qui tiennent tous seuls…
  • 1 (6)

    Promotion canapé

    Vous ne pouvez pas vous imaginer ce qu’une femme est capable de faire pour trouver d…
Charger d'autres écrits par keduku
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=-mb_dOJ3zktflK3C)original_19654561

    Elle se masturbe

    Eh oui Messieurs, vous n’êtes pas les seuls à vous branler, les femmes aussi se mast…
  • 8 (1)

    Les bourges s’encanaillent

    Ah quand les bourgeoises mariées à de vieux grabataires profitent que leurs maris font la …
  • 61354054ac3968081b4

    Bonne baise en lingerie fine

    Cette bourgeoise à peine mature qui a l’air d’avoir beaucoup de tempérament s&…
Charger d'autres écrits dans BOURGEOISES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Commerciale en lingerie fine

Dans notre estimable catégories de lingerie fine, de bas nylon, de porte-jarretelles, de c…