Accueil BEAUX SEINS Mon job est branleuse de pénis

Mon job est branleuse de pénis

0
10
1,207
1292982556393fb4fc73

J’étais au chômage depuis près de deux ans et je ne pouvais pas continuer à vivre comme cela dans les galères, surtout que dès que j’ai perdu mon emploi, mon copain s’est tiré, il vivait un peu à mes crochets il faut dire ce fatigué de naissance. Alors j’ai cherché des boulots dans la vente, avant je travaillais dans une grande enseigne de prêt à porter qui hélas a fait faillite. Or je n’ai pas été beaucoup à l’école et je n’ai donc pas de diplôme, des nos jours, lorsqu’on est sans bagage il faut vraiment prendre ce que l’on trouve et finalement j’ai rencontré une ancienne ami de collège que je n’avais pas revue depuis nos quatorze ans et elle m’a ouvert une porte. En effet, elle n’était pas meilleure que moi à l’école et elle n’a donc pas pu faire ce qu’elle aurait voulu dans la vie, elle m’a donc avoué qu’elle travaillait dans un salon de massage un peu spécial puisqu’il fallait toucher des hommes toutes la journée sans toutefois se faire ni toucher ni pénétrer, j’ai immédiatement pensé à un boulot de pute mais elle m’a assuré que ce n’était pas cela du tout, elle m’a dit que sa patronne cherchait une employée de toute urgence étant donné la demande croissante de ce genre de service. Je suis dans une très grande ville dont je tairai le nom et toute la bonne société masculine vient se faire toucher dans cet établissement, des hommes pour la plupart mûrs et friqués, des notables qui protègent certainement ce salon de tous contrôles de justice si vous voyez ce que je veux dire. Bref après avoir longtemps réfléchi, toute la soirée en fait, j’ai rappelé mon ancienne amie et je lui ai demandé de me prendre un rendez-vous avec la patronne de cet établissement, j’ai eu le rendez-vous presque immédiatement et j’ai été reçue par la femme qui a crée l’endroit. Une femme mature, très maquillée et autoritaire, elle m’a demandé de m’asseoir et m’a expliqué en quoi correspondait le travail, elle, elle appelle cela le service. Je devais donc masser des hommes avec des huiles essentielles avant pendant un bon moment, au moins quinze minutes puis les faire éjaculer par une masturbation manuelle, aucune pénétrations, aucune fellations, rien de tout cela, le règlement l’interdit même, la seule chose qui est permise est la branlette Espagnole et encore si on accepte de la pratiquer, voilà je savais tout selon elle pour débuter le lendemain. J’ai dit à cette dame que je ne savais pas masser, elle m’a répondu que le massage était fait pour la forme, que ce qui excitait l’homme était de nous voir nues, on doit en effet masser nues, et au final l’éjaculation, les hommes viennent ici pour se vider les testicules m’a-t-elle rappeler. Je fais ce boulot depuis six mois maintenant et beaucoup d’hommes me demandent, je travaille six heures par jour et six jours sur spet pour un salaire net de trois mille deux-cents euros, je n’aurais jamais gagné ça ailleurs, surtout que je n’inclus pas mes pourboires qui peuvent aller jusqu’à six cent euros et au black bien entendu ceux-là. Hier je suis tombée sur un mec d’âge mûr, il m’a été difficile de le faire bander, j’y ai pourtant mis toute mon expertise mais il m’a dit qu’il prenait des comprimés pour la tension et ce genre de médicament est la bête noire de la masseuse-branleuse. Mes seins sont d’une très grande beauté, moyens mais avec des bouts très roses et des aréoles épaisses, les clients ne les touchent pas , c’est interdit à part que je le veuille, je donne ce petit plaisir aux habitués mais pas longtemps et vite fait, sans les presser, les triturer et me faire mal comme certaines brutes. Je ne dois garder le client qu’une demie heure et pour celui de hier j’ai donc dû employer les grands moyens en lui offrant une branlette Espagnole maison, il s’est mis alors à bien bander et a éjaculé dans d’énormes soupirs, il a balancé le paquet, il ne doit pas jouir souvent le pauvre. J’étais contente de lui avoir fait ce plaisir, il m’a donné cent euros de pourboire, c’est énorme, je lui ai promis une fellation discrète pour la prochaine fois, il ne dira rien à ma patronne, je ne voudrais pas me faire jeter. Je vois des pénis de toutes les tailles, de toutes les couleurs, des petits raides, des énormes mous, des gland énormes, de formes en flèche, en champignon, vous savez je peux vous le dire aucun pénis n’est le même contrairement à ce que disent les femmes: Quand on en voit un, on les voit tous, c’est absolument faux. Je n’ai pas du tout l’impression d’être une pute, ce travail me plait et me permet surtout de vivre bien mieux, mon nouveau copain travaille et pense que je suis esthéticienne.

  • 1726641557555f6a906d

    Jeunette massée

    Pour une fois que je ne vais pas vus montrer une fille qui masse la grosse bite d’un…
  • 89371554b3b799dfb27

    Baisée par le mec de sa mère

    Certaines jeunes femmes ne supportent pas du tout les fréquentations que peuvent avoir leu…
  • 9 (2)

    Double voyeurisme

    Il y a des gens qui ne peuvent vraiment bien jouir qu’en matant les autres en train …
Charger d'autres articles liés
  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 06071318

    La prof et ses bas noirs

    Ce soir c’est samedi et je vais le faire court mais bon, du bon contenu de belle lin…
  • 1 (6)

    Brunette baisée dans la campagne

    Cette petite brunette est canon comme d’ailleurs le sont souvent les petites brunett…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 15346405568d647aaa2b

    Branlette sur seins

    Il y a des garçons qui ne peuvent pas s’empêcher de jouir dès le matin, en fait souv…
  • 89691454b3d4a2ca69b

    BRANLE-TOI !

    Il y a des filles qui on compris l’intérêt qu’il y avait à gagner pas mal d&rs…
  • 382145494058796cc6

    Brune salope gicle la cyprine

    Beaucoup d’hommes aiment les belles brunes aux cheveux courts et il est temps mainte…
Charger d'autres écrits dans BEAUX SEINS

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon parrain m’initie à la baise

Enfin c’est arrivé comme je le souhaitais depuis tant d’années, je l’ai …