Accueil BOURGEOISES Mon mari me dévergonde

Mon mari me dévergonde

0
5
729
7

Avant de me marier je n’avais connu qu deux homme, un copain de fac avec qui je faisais l’amour comme une petite pucelle, c’est à dire deux coups de langue forcés et une pénétration qui se terminait vite par une éjaculation, puis mon fiancé qui est ensuite devenu mon époux. Le premier m’a quittée car il est tombé sur une salope qui a su le convaincre de rester avec elle, elle était réputée sur le campus pour être une experte en baise et elle avait tous les mecs au cil comme on dit. Je l’ai vite oublié puis j’ai eu mon diplôme de droit et à vingt-quatre ans je suis rentrée dans la vie active où j’ai rencontré mon futur mari, petit fils et fils d’avocats, brillant jeune avocat lui-même, il est tombé immédiatement amoureux de moi alors que je n’étais qu’une petite juge pour enfant. Lorsque je l’ai présenté à mes parents ils ont vu en lui le gendre idéal bien entendu étant donné qu’il venait d’une famille incroyablement riche et propriétaire de la moitié de la ville, mon père surtout voyait notre liaison très saine. Ma mère, les mère ça voit tout n’arrêtait pas de me dire de réfléchir, d’être sûre de moi, que le mariage c’est normalement pour la vie, qu’on ne s’engage pas à la légère sans être sûre d’être amoureuse, vraiment amoureuse. Finalement on s’est mariée l’année dernière à cette époque, c’est à dire en juin, mes parents étaient un peu gênés car ils sont loin d’avoir les moyens financiers de ma belle famille, papa et maman étaient directeur d’école et les revenus ne sont pas du tout les mêmes c’est clair. Au début de notre mariage on restait à la maison et on faisait beaucoup l’amour, mon mari m’a appris véritablement à baiser et maintenant que je sais, je dois avouer que je prends vraiment beaucoup de plaisir dans le domaine de la baise, j’ose tout, je n’ai plus de tabou, je suis devenue sexy, sensuelle et même assez salope dans mon genre. Et puis mon mari est devenu associé dans l’un des grands cabinets que possèdent son père et depuis notre vie a changé, on sort beaucoup, beaucoup trop, à vrai dire presque tous les soirs, on mange, on boit et j’ai un peu honte de le dire, on baise, en fait mon mari a fait de moi une salope, je veux dire qu’on partouze souvent dans ce milieu. Mon Dieu si papa et maman savait cela il me tueraient je crois, eux qui sont si croyants et à cheval sur les principes. Tenez hier soir on était chez un couple d’amis, enfin quand je dis amis c’est plutôt relations de raison et de travail, relations de fric, on était que deux femmes, le reste était masculin, je connaissais la femme qui a mon âge et que je croise souvent au palais. les mecs ont discuté affaires et nous dans le petit salon d’à côté on a discuté fringues et mode, on est toutes les deux très sexy et donc la mode nous intéresse, on peut dire que nous sommes deux belles bourges. les garçons sont revenus, ils ont commencé à ouvrir des bouteilles et à nous faire boire des coupes, une , deux, trois puis on ne compte plus et on est « pompette ». Le problème c’est qu’une fois éméchées on est chaudes comme de la braise et que les hommes déballent leurs bites et nous les plongent dans la bouche, on suce comme des salopes, je suis devenue une vraie mangeuse de pénis, une vraie cochonne, parfois je me fais honte, mais c’est tellement bon, tous ces pénis à portée de lèvres, toutes ses belles queues raides qui vous pénètrent ensuite dans tous les sens, ça m’excite vous ne pouvez pas savoir à quel point. La femme qui se trouvait hier avec moi était je crois encore plus cochonne que moi, ça me console un peu. Les mec nous ont même prises en double pénétrations, dans la chatte et dans l’anus en même temps, on se sent transpercées de partout et on hurle de jouissance, ça ne fait aucun mal, au contraire vous avez l’impression d’être ailleurs comme dans un autre monde où vos sens sont décuplés et vos orgasmes multipliés par dix. je suce, je branle, j’offre des branlettes Espagnoles, je me laisse sodomiser, prendre en doublette, j’avale des queues et du sperme et tout cela sous le regard approbateur de mon mari, c’est même lui qui me pousse à faire cela, ceci-dit il s’est lui même tapé la femme qui était avec moi hier. Je me pose quand même une question fondamentale : est-ce que mon mari m’aime pour me partager de la sorte, un jour nous aurons une discussion mais après avoir déjà parlé avec des gens du milieu bourgeois il semblerait que la baise soit dans les coutumes de ce monde qui parait lisse mais qui en fait est totalement dépravé. Pour l’instant j’y trouve mon compte et quelques beaux gosses me donnent beaucoup de plaisir, alors je fais comme si rien ne se passait !

 

Charger d'autres articles liés
  • 116611454bcfe54442e7

    Ejaculation rapide

    Le vieux a décidé de se taper une jeune pute qui lui a été recommandée par l’un de s…
  • 36417754a43ef8bb645

    Initiation au pénis

    elles sont très jeunes, elles sont en vacance depuis seulement deux jours et elles ont déj…
  • 216645455a923f5749b2

    Jeunette affamée de pénis

    Cette jeune blonde de dix-huit ans a des seins magnifiques qui ne demandent qu’à êtr…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 251126458c66a40905f8

    Blondinette baisée à mort

    Ce soir je vous présente une fille magnifique qui n’est pas très âgée et qui a plutô…
  • 43016154a5ac7d181fb

    Belle baise pro

    Il y a des femmes, des hommes et des couples qui travaillent dans la baise professionnelle…
  • 56020654a928e49df3b

    Brune se soulage son fantasme

    A l’instar des hommes, beaucoup de femmes, surtout chez les célibataires, se masturb…
Charger d'autres écrits dans BOURGEOISES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Elle se tape son beau-fils

La belle-mère qui se tape son beau-fils, c’est à dire le mec de sa fille, on pense q…