Accueil MATURES Il gicle sur mes fesses

Il gicle sur mes fesses

0
6
300
VFL_0506

Ma voisine qui vit seule comme moi et pour les même raison d’ailleurs, son mari s’est enfui avec une jeunette qui avait le feu au cul, devait rentrer en clinique trois jours pour subir une petite opération chirurgicale pas très importante mais nécessaire. Elle m’a donc confié son fils qui vient juste de faire dix-huit ans mais qui est un « fils à sa maman » et qui ne sait pas se débrouiller tout seul pour ce qui est de cuisiner ou de laver son linge, il est encore au lycée, il est en retard d’un an car il n’aime pas l’école. Il est arrivé chez moi avant hier et sous ses airs timide je me suis vite aperçue qu’il me matait grave, je suis une femme mature de quarante-sept ans, je m’entretiens et c’est vrai que je suis encore jolie malgré tout, je me tape des mecs de mon âge en principe quand j’en ai l’occasion. Je ne suis pas prête de me remettre en couple c’est moi qui vous le dis car quand mon mari est parti avec cette pétasse, je ne l’avais jamais trompé et je ne pensais même pas à le faire une seconde, ça ne m’avait jamais traversé l’esprit, il me baisait plusieurs fois par semaine, je n’étais pas en manque, j’avais, comme on dit dans ces cas-là, ce qui me fallait à la maison. Il est vrai que quand-même j’ai toujours aimé la baise, la bonne baise où je m’éclate et mon mari n’était pas en manque de pipes, de branlettes Espagnoles, bien que mes seins soient très petits, de sodomies et en fait de tout ce qui le faisait bander à mort. Je suis petite mais j’ai de belles fesses et je peux dire sans me vanter que j’ai ce qu’il faut ou il faut. Le gamin, je l’appelle ainsi car il est jeunot, dix-huit ans ça vient de naître a commencé à me mater alors que j’étais sous la douche, je l’ai vu à travers le rideau transparent et lorsque je lui ai demandé ce qu’il faisait là, il m’a répondu sans aucune gêne, j’essaie de te mater, vous vous rendez compte, on dirait un enfant de coeur, je croyais avoir mal entendu et il me l’a répété. Je lui ai demandé de sortit et je me suis habillée, sous-vêtements rose, un bel ensemble, j’aime la lingerie et une petite robe. Il regardait ensuite la télévision et je lui ai demandé si ses cours étaient révisés, il m’a répondu qu’il n’avait pas la tête à cela. Bref j’ai préparé le repas du soir, je sais ce qu’il aime manger et j’ai voulu lui faire plaisir. Il était tout à coup derrière moi en me lançant d’un coup, « tu portes des dessous roses qui m’excitent ». Je n’en revenais pas, je ne pensais pas que mes fringues étaient transparents à ce point. Puis il s’est approché et m’a demandé s’il pouvait me rouler une pelle, bien sûr j’ai refusé, je lui ai dit de penser à sa mère, que ça ne se faisait pas, qu’on ne pouvait pas agir de la sorte, que sa mère me faisait confiance. Alors il a sorti son pénis, il n’aurait jamais dû faire cela car figurez-vous que j’ai été en chaleur aussitôt, je m’en veux encore mais je n’avais pas baisé depuis au moins trois semaine, et je sentais la mouille couler un peu dans mon vagin. Un pénis long, épais, jeune, rose, une merveille, finalement il s’est approché et ce qui devait arriver est arrivé, il m’a roulé une pelle, puis deux, puis il m’a embrassée dans le cou et mordillé les oreilles, alors j’ai pris en main cette jeune bite ferme et pulsante. Je me suis agenouillée et je lui ai taillé une pipe avec beaucoup d’application, je fermais les yeux, je m’éclatais, cette jeune verge était si bonne, et le gland si rose et en forme de champignon,une merveille. Ensuite on s’est allongés sur le lit, rien ne pouvait plus nous arrêter et il m’a prise en levrette sauvage, il me remplissait le vagin complètement, je jouissais comme une vieille garce que je suis, plusieurs fois d’affilée, je gémissais très fort. Au bout d’u petit quart d’heure, il est sorti de mon vagin, il a branlé sa longue queue sur mes fesses qu’il a inondées d’une jute très abondante, tiède et assez fluide, un vrai régal. Je lui ai fait jurer de ne rien dire à sa mère, il a été d’accord avec du chantage, il ne dira rien tant que je voudrai bien baiser avec lui. Tant pis j’ai cherché, j’ai trouvé, remarquez que, au moins, j’aurais une bonne bite toujours à portée !

  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 1 (6)

    Mature experte en jeunes pénis

    Il y a de plus en plus de femmes matures qui vieillissent extrêmement bien et qui s’…
  • 8 (1)

    Mature Polissonne

    Les jardiniers ont pas mal de travail l’été, surtout chez les bobos qui ne savent et…
Charger d'autres articles liés
  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 06071318

    La prof et ses bas noirs

    Ce soir c’est samedi et je vais le faire court mais bon, du bon contenu de belle lin…
  • 1 (6)

    Brunette baisée dans la campagne

    Cette petite brunette est canon comme d’ailleurs le sont souvent les petites brunett…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 1 (6)

    Mature experte en jeunes pénis

    Il y a de plus en plus de femmes matures qui vieillissent extrêmement bien et qui s’…
  • 8 (1)

    Mature Polissonne

    Les jardiniers ont pas mal de travail l’été, surtout chez les bobos qui ne savent et…
  • 13

    Mature perverse

    Il n’y a pas que les hommes qui sont pour certains pervers, les femmes également et …
Charger d'autres écrits dans MATURES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mature baisse le froc d’un mec pour lui pomper le gland

Une femme mature en manque de sexe baisse le froc d’un mec de 20 ans, un pote à son …