Accueil BOURGEOISES Saint Valentin chaude bouillante

Saint Valentin chaude bouillante

0
10
528
sample_970x545 (1)

Je suis directrice d’une grande maison d’édition dans la collection romans modernes, je n’ai bien souvent pas une minute à moi entre les entretiens avec les auteurs, les lectures des manuscrits qui ne font pas l’unanimité au sein du groupe de lecture et la marketing pour vendre les nouveaux romans qui sortent à chaque rentrée. C’est vraiment un job à plein temps qui laisse peu de place pour les loisirs, pourtant maintenant, à quarante cinq ans j’aimerais bien souffler un peu quelques fois. De plus j’ai rencontré un jeune homme, je dis jeune car il a trente ans et donc quinze ans de plus que moi et je m’éclate avec lui, il est prof de gym dans un lycée et c’est vrai qu’il a du temps libre qu’il pourrait me revendre si cette méthode existait, hélas ce n’est pas le cas. On vit ensemble depuis presque un an et c’est vrai qu’il fait tout à la maison, sauf le ménage et le repassage bien entendu puisque ce sont les tâches de ma femme de ménage. Il cuisine des petits plats, il entretient le jardin, il arrose les fleurs et tond la pelouse quand c’est l’époque et il s’occupe de la taille de l’espace vert, j’ai une grande demeure que je tiens de mes parents et dans laquelle on pourrait vivre à quinze au moins sans se gêner. Bref on est heureux ensemble, on passe du bon temps et au niveau baise c’est l’extase, on ne se lasse pas l’un de l’autre, il est très bien monté, moi je me mets constamment en valeur et je me suis entretenue toute ma vie aussi la différence d’âge ne se voit pratiquement pas. Mes seins ne sont pas très gros mais naturels, j’insiste et il le resteront autant que je pourrai les maintenir beaux à coups de crèmes de jouvence et de différentes pratique de « grands mère » qui fonctionnent très bien et dont beaucoup de femmes devraient s’inspirer, mon Dieu quand on voit des gamine de vingt-ans qui se font déjà refaire les seins, les chirurgiens qui opèrent devraient être en prison. Mais je n’écris pas aujourd’hui pour parler de cela. En fait, je voulais vous raconter ma journée, ou plutôt ma soirée de la Saint Valentin. Je suis rentrée du travail un peu plus tôt que d’habitude, mon chéri me l’avait demandée, il était donc à peine dix-neuf heures, je me suis assise sur le canapé pour me vider la tête et j’ai relevé ma jupe pour soulager mes jambes qui étaient lourdes d’une journée encore trop remplie. Je portais de jolis dessous rouges avec des bas en nylon noirs, mon homme adore les bas. Ce n’est que dix minutes plus tard qu’il est venu me chercher, il était en train de préparer la soirée. Au menu d’abord un beau matelas parsemé de pétales de roses et un bon massage. Il m’a demandé de m’allonger, il a dégrafé mon soutien-gorge, il a mangé mes jolis seins, en tétant les bouts qu’il apprécient particulièrement puis il m’a fait retourner et il a massé mes fesses très fermes, un gel lubrifiant me rafraîchissait la peau, c’était vraiment agréable et bon, je gémissais doucement. Je n’ai pas pu me retenir je me suis relevée et je suis allée chercher son pénis dans son pantalon, évidemment il bandait déjà beaucoup, un pénis long, large, dur, ma bouche s’en régale toujours beaucoup, je lui ai taillé la meilleure pipe que j’ai pu, mes yeux étaient clos et je léchais amoureusement, en m’oubliant. Ensuite il a continué les massages, le dos, les cuisses et les seins en ont alors bénéficié, il a des mains de velours, des gestes délicats et tendre, je mouillais sans pudeur, c’est tellement naturel mais chez moi c’est vraiment visible. Et puis consécration de ce moment très intime, il m’a baisée dans toutes les positions, de toutes les façons, m’offrant des orgasmes intense mais surtout nombreux, lui il se retenait pour ne pas éjaculer, je sais parce qu’il me l’a dit que souvent il se branle avant que j’arrive pour être plus endurant et plus performant par la suite, c’est d’ailleurs une bonne idée de laquelle les homme devraient aussi se souvenir. En revanche lorsqu’il a éjaculé, sur ma face, mes lèvre et mes seins, les jets étaient d’une rare puissance. Je suis passée sous la douche puis je me suis mise à table, face à lui, il avait dressé des couverts spéciaux et il avait concocté un menu délicieux. Voilà ma Saint Valentin, je souhaite que le plus de femmes possibles aient eu la même que la mienne car en vérité ces moments-là sont précieux !

  • 1726641557555f6a906d

    Jeunette massée

    Pour une fois que je ne vais pas vus montrer une fille qui masse la grosse bite d’un…
  • 1 (6)

    Mature experte en jeunes pénis

    Il y a de plus en plus de femmes matures qui vieillissent extrêmement bien et qui s’…
  • 89442454b3bc311d266

    Mature bandante suce

    Il y a des matures qui sont limites, limites, on peut même penser, sans vouloir faire la m…
Charger d'autres articles liés
  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 06071318

    La prof et ses bas noirs

    Ce soir c’est samedi et je vais le faire court mais bon, du bon contenu de belle lin…
  • 1 (6)

    Brunette baisée dans la campagne

    Cette petite brunette est canon comme d’ailleurs le sont souvent les petites brunett…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 217407455a965d306093

    Bonne baise rétro

    Dans le temps la jeunesse bourgeoise, c’est à dire les jeunes hommes et les jeunes f…
  • 14899375567d662a241e

    Masturbation mature

    Il n’est pas rare de rencontrer des femmes matures qui sont le plus souvent divorcée…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=-mb_dOJ3zktflK3C)original_19654561

    Elle se masturbe

    Eh oui Messieurs, vous n’êtes pas les seuls à vous branler, les femmes aussi se mast…
Charger d'autres écrits dans BOURGEOISES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une esthète blonde qui aime la défonce anale

Cette salope d’artiste aime se faire bourrer le cul devant ses tableaux et ses vases…