Accueil AMATEURS J’allais chez lui pour rompre…

J’allais chez lui pour rompre…

0
0
116
3 (3)

Et dire que hier je me rendais chez mon ancien mec pour s’expliquer sur notre récente rupture et en finir définitivement, j’étais sûre de moi, je n’allais pas faiblir au moment de lui annoncer la nouvelle, je m’étais faite belle cependant comme pour le narguer. J’arrive donc chez lui, je sonne, il vient m’ouvrir, il me fait la bise et là je sens son odeur, son parfum si spécial et je me souviens de la longueur et de l’épaisseur de son pénis, un engin de malade qui m’a prise des tas de fois et qui m’a fait hurler très souvent, je craque, j’ai des sueurs, je mouille comme une vraie chienne, j’ai même des vapeurs qui rappellent un malaise. Alors je dégrafe mon chemisier, j’extirpe mes petits seins pointus de mon soutien-gorge et je me mets à genoux, je le supplie de me prendre par tous les trous une dernière fois. Je déballe sa bite énorme à toute vitesse et je l’enfourne dans ma grande bouche qui aime la bonne queue, il se met à bander aussitôt très ferme, je le gâte avec ma langue surtout au niveau du gland et des testicules, ma langue est fouineuse, mes lèvres sont délicates, je lustre sa tige qui me plait tant, je l’avale, je la sens buter au fond de ma gorge, je m’en repais, je n’en peux plus. Au bout de dix bonnes minutes, je me place à quatre patte et je le supplie de me baiser en levrette, il se positionne derrière moi, attrape mon petit cul très joli et plonge son pénis dans ma fente, le désir est toujours aussi fort, ce mec est ma drogue, je ne pourrai jamais m’en séparer et pourtant on ne s’entend sur rien si ce n’est lorsqu’on baise, alors je laisse faire les choses et je soupire comme la pire des chiennes, c’est trop bon, sa bite est magique à croire. Il passe par la case anus, le mien est très dilaté et la pénétration est de plus en plus agréable, il palpe mes seins, mes fesses qui ressemblent à deux petits melons puis il s’agite en moi de plus en plus sauvagement, j’aime quand je le mets dans cet état, cela veut dire que je l’excite à mort, il tire mes cheveux, il me traite de salope, de pute, il est en train de prendre son pied le coquin, son vocabulaire le trahit à chaque fois, c’est si bon, mes orgasmes sont intenses. Enfin il me retourne et éjacule dans ma bouche ouverte qui attend avec impatience les premières giclées de jute tiède. Je pense qu’on ne va pas rompre définitivement encore aujourd’hui !

  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 1 (6)

    Mature experte en jeunes pénis

    Il y a de plus en plus de femmes matures qui vieillissent extrêmement bien et qui s’…
  • 8 (1)

    Mature Polissonne

    Les jardiniers ont pas mal de travail l’été, surtout chez les bobos qui ne savent et…
Charger d'autres articles liés
  • 3 (4)

    Baise de voisinage

    samedi soir cette jeune femme rentrait de vacances,seule, elle n’avait pas du tout l…
  • 06071318

    La prof et ses bas noirs

    Ce soir c’est samedi et je vais le faire court mais bon, du bon contenu de belle lin…
  • 1 (6)

    Brunette baisée dans la campagne

    Cette petite brunette est canon comme d’ailleurs le sont souvent les petites brunett…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 3475549_11_o

    Elles branlent avec les pieds

    Mesdames vous ne pouvez pas vous imaginer comme vos pieds intéressent un grands nombres d&…
  • 2 (2)

    Baise insolite

    Parfois des gens baisent dans des endroits insolites juste parce que leurs fantasmes le le…
  • 10 (1)

    Baise sensuelle

    Beaucoup plus de femmes qu’on ne pourrait l’imaginer sont insatisfaites dans l…
Charger d'autres écrits dans AMATEURS

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sodomie brutale

Je suis une jeune femme blonde et très sexy, je plais beaucoup aux hommes et je le reconna…