Accueil PIPES Je vais chercher le client

Je vais chercher le client

0
1
184
7 (1)

Depuis que je suis au chômage, cela fait plus de deux ans maintenant, je n’ai plus jamais retrouvé d’emploi et pourtant je ne suis pas vieille, je vis d’allocations nettement insuffisantes pour élever mon fils dignement, c’est très dur de tout le temps lui refuser des fringues et des jeux que veulent les jeunes de son âge. J’ai donc décidé de franchir le pas et de faire la pute, j’y pensais depuis longtemps et finalement je suis passée à l’acte il y a un mois et maintenant je vis confortablement, finalement de toute façon on est toujours la pute de quelqu’un lorsqu’on est une femme. Je ne veux aucun homme chez moi, je n’ai pas les moyens de louer un autre appartement pur ce genre d’activité, c’est pourquoi je vais chercher les mecs dans la rue, la ville où j’habite est immense et à partir de quatorze heures il n’est pas difficile, même dans des endroits discrets de se taper des pervers pour cent euros, pour ce prix il y a la totale, de plus, la plupart du temps les mecs que je lève m’emmènent chez eux où louent une chambre d’hôtel. Voilà comment j’opère : Je m’habille bien sûr très sexy, jupe et talons aiguilles, je me rends dans des endroits stratégiques où rôdent des gars qui savent qu’ici il trouveront de l’amour, je lève ma jupe dès que j’en vois un, je sors mon gode de mon sac et je me le fourre dans la chatte, je gémis doucement, cette technique attire les mecs comme le miel attire les ours, c’est imparable. Tout à l’heure j’en ai levé un qui m’a emmené chez lui, une putain de baraque dans laquelle il a léché ma chatte, il a bouffé mon cul, avalé mes beaux nichons toujours tendus. Je lui ai taillé la pipe de sa vie, question de ça je ne suis pas avare, je suis même plutôt généreuse, je veux vivre et vivre bien maintenant, je ne peux pas compter sur les politique ou sur les aides sociales, il arrive un moment où l’on doit prendre des décisions. J’ai donc pomper ce mec jusqu’au couilles, ensuite il m’a baisée en levrette, je suis montée sur lui, il m’a prise de côté, en position du bateau, en missionnaire. Après il m’a demandé une branlette Espagnole que je lui ai prodiguée toujours avec beaucoup de générosité, il a giclé entre mes seins, ses testicules étaient pleins, il a beaucoup gémit et a demandé à me revoir, il m’a donnée cinquante euros de plus que ce que je lui demandais. Cet après-midi, j’ai fait cinq-cents cinquante euros, que demander de plus ?

  • 3282733594ccd2b35efc

    Les vieux et les putes

    Les vieux cochons qui ont la chance par exemple d’habiter aux abords de la frontière…
  • 7199654954c9d5e4b6

    Baise avec préservatif

    Il y a des mamans salopes, en manque aussi qui font vraiment feu de tous bois, elles n&rsq…
  • 32473654a393933783d

    Il éjacule dans sa chatte

    Ce type assez vieux est pété de tunes et ça tombe bien car la jeunette qu’il baise l…
Charger d'autres articles liés
  • 3282733594ccd2b35efc

    Les vieux et les putes

    Les vieux cochons qui ont la chance par exemple d’habiter aux abords de la frontière…
  • 7199654954c9d5e4b6

    Baise avec préservatif

    Il y a des mamans salopes, en manque aussi qui font vraiment feu de tous bois, elles n&rsq…
  • 39314054a4dda6618b6

    Jeunette affamée de pénis

    Dans sa chambre universitaire cette jeune fille croit devenir folle, elle a envie de baise…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 358065493ee843025b

    Harcèlement pour une pipe

    Il y a des hommes qui pourraient profiter de certaines situation dans le domaine de la bai…
  • (m=e-yaaGqaa)(mh=q4wswCDA-FvmCxpZ)original_410816221

    Soubrette suce un client

    Il y a des soubrettes qui ont compris depuis longtemps que leurs vrais salaires se faisaie…
  • 161798549a2ce090686

    Fellation parfaite

    On va maintenant mater une jeune femme qui taille une pipe d’exception à son mec, la…
Charger d'autres écrits dans PIPES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une grosse bite au petit déjeuner

Et dire qu'avant de rencontrer mon nouveau copain, j'étais détestable le matin, toujours d…