Accueil SEXE HARD Je suis une baiseuse compulsive

Je suis une baiseuse compulsive

0
2
585
4 (1)

Depuis mon divorce qui date quand-même de deux ans maintenant, et après m’être remise de cette rupture à laquelle je ne m’attendais pas, je suis devenue un baiseuse compulsive, ça m’a prise après ma grosse dépression qui m’a conduite dans ne maison spécialisée pendant deux mois, j’en suis rentrée salope, oui disons le mot, salope voire même nymphomane, mes désirs de baise ont été d’u coup multipliés par dix et j’ai dû trouver des partenaires d’urgence pour assouvir ces besoins extrêmes, d’abord j’ai eu recours à la masturbation, je me masturbais pratiquement toute la journée et le plus fort c’est que je jouissais comme une cinglée, je hurlais toute seule, seulement avec mes doigts. J’ai revu d’anciens potes et je me les suis tapés ensemble, ils sont venus à trois, il savaient que j’étais divorcée, eux sont encore mariés et s’en sont donnés à coeur-joie. Je les ai reçus chez moi, mon ex mari a été contraint de me laisser la maison, ils m’ont léchée, sucée, baisée par tous les orifices, je leur ai taillé des pipes phénoménales, j’ai toujours excellé dans ce domaine, j’ai eu droit à la double pénétration, bien sûr à la sodomie, c’était génial, je n’étais jamais rassasiée, les garçons étaient fatigués mais j’en voulais encore plus, toujours plus. La partouze a bien duré plus de deux heures, ils se sont vidés les couilles au moins deux fois avant le bouquet final, je n’en pouvais plus, j’étais en nage, ma poitrine cognait et je hurlas sous les orgasmes qui étaient sans fins, qui auraient ou durer je crois huit heures d’affilée. Je ne comprends pas cette réaction d’après divorce et dépression, ce sont peut-être les médicaments que j’absorbe, pourtant mon généraliste et le psychiatre m’ont assurée que non, que tout ce passait dans ma tête, que de gros fantasmes remontaient à la surface de ma conscience et que j’avais un besoin irrépressible de sexe. Je peux vous dire que je suis baisée tous les jours, plusieurs fois et pratiquement jamais par les mêmes partenaires, je peux vous dire que j’aimerais être moins chaude afin de ne plus être troublée par ces envies de baiser qui me prennent n’importe où et à n’importe quelle heure. Alors tant pis je me fais baiser comme une salope, j’avale des bites, je bois beaucoup de sperme et ma chatte et mon anus sont plus que dilatés, mes ardeurs retomberont forcément un de ces jours, baiser à outrance n’a jamais tué personne !

  • 7 (1)

    Vieux cochon baise une Asiatique

    C’est toujours pareil depuis des lustres, c’est toujours les mecs pétés de tun…
  • 1 (6)

    Baise dans la cuisine

    C’est drôle comme dans les maisons, les cuisines sont propices à baiser, c’est…
  • 1938302558047efb90a9

    Massages et éjaculations

    Les femmes adorent être massées surtout après avoir effectué une séance de sport, en effet…
Charger d'autres articles liés
  • 7 (1)

    Vieux cochon baise une Asiatique

    C’est toujours pareil depuis des lustres, c’est toujours les mecs pétés de tun…
  • 31693085947d4cc4e6ca

    Pipe matinale

    Les hommes adorent être sucés le matin au réveil, tous les hommes sont friands de cette gâ…
  • 1 (6)

    Baise dans la cuisine

    C’est drôle comme dans les maisons, les cuisines sont propices à baiser, c’est…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 8 (1)

    Doubles pénétrations

    Certaines femmes, ce n’est pas du tout la majorité de la gente féminine, ont besoin …
  • 240x180_16

    Echangisme fameux

    Voilà maintenant deux ans que je suis divorcée, mon mari m’a quitté pour aller refai…
  • 7

    Je suis devenue une vraie salope

    Avant que mon mari ne me quitte pour une fille un peu plus jeune que moi, sans aucune clas…
Charger d'autres écrits dans SEXE HARD

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Je vide mes seins gorgés de lait

J’ai accouché il y a trois mois de cela et depuis mon mari ne me regarde plus, il ne…