Accueil HISTOIRES PORNO Ejaculation Spéciale (Inédit)

Ejaculation Spéciale (Inédit)

0
0
375

SOUVENIR DOMINICAL !

J’adore éjaculer sur les bas de ma compagne Brigitte. Je dis bien les bas, non pas les collants, invention maudite s’il en est! Mais elle ne m’accorde cette faveur que très rarement et je dois vraiment la mériter. Il faut que je sois très câlin, très gentil et surtout compréhensif au niveau du partage des tâches ménagères. Ces conditions remplies me donnent droit à cette pratique sexuelle un brin spéciale. Je ne sais si je suis normal mais c’est ainsi. Dimanche dernier donc nous étions seuls à la maison avec Brigitte, avachis sur le canapé à regarder la télé sans grande conviction. Dehors, il pleuvait averse et nous étions condamnés à rester enfermés. Dans ma tête, il germa vite une idée ou plutôt une envie pressante qui devint obsessionnelle. Je me rapproche de Brigitte commence à lui baiser le coup et à lui mordiller les oreilles. Toi je vois où tu veux en venir me dit-elle! Aujourd’hui, je vais donc combler tes désirs. Je vais me préparer dans la chambre . Je t’appèlerai quand je serai prête! La voilà partie dans la chambre ou tout se passe. Normalement, il lui faudrait dix minutes pour se parer de ses plus beaux sous-vêtements mais elle dépasse toujours la demi-heure, histoire de me faire languir. Je n’en pouvait plus, comme à chaque fois et mon slip gonflait de plus en plus. Je me demandais ce qu’elle allait choisir comme tenue car elle est très fournie en la matière et je ne sais jamais d’avance ce qu’elle va porter ce qui ajoute de l’excitation à la situation. Je trouvais le temps long, démesurément long… Tout à coup j’entends enfin la voix de Brigitte: Tu peux venir grand coquin ! Bien sûr, je me précipite comme un mort de faim jusqu’à la chambre; J’ouvre la porte et j’aperçois ma compagne rayonnante dans son peignoir, perchée sur des mules à talons hauts et en plastique transparent. Elle est belle mon bébé, sexy et tellement bien roulée! Je défais la ceinture du peignoir et je découvre l’objet de tous mes fantasmes. Je vous décris tout en détail: Guêpière blanche très échancrée sur les côté et sans bretelle au niveau de la poitrine, bas en nylon (crystal) beiges clair avec talons renforcés et coutures se terminant par une bande foncée noire, string ficelle blanc orné d’un petit papillon violet. Elle est sublime et moi j’en bave! La moitié de l’aréole rose très pâle de ses seins déborde de la guêpière, le pied quoi ! Je me déshabille en vitesse pour ne garder que mon slip d’où émerge mon gland nu. En effet, je suis circoncis, non pas par religion mais à cause d’une maladie infantile bénigne. D’ailleurs Brigitte préfère, elle prétend qu’un gland sans peau est beaucoup plus sexy, plus doux et plus hygiénique. Mes testicules et ma verge sont également toujours rasés impeccablement ce qui est beaucoup plus excitant lors des ébats. Le minou de Brigitte est lui aussi simplement recouvert par un minuscule  » ticket de métro « . Je couche maintenant ma bien-aimée en travers du lit, enlève promptement son string et je commence à la sucer avec une grande délicatesse et du respect. Une chatte aussi bandante force le respect. Je m’attaque aux grandes lèvres que je lèche, titille, mordille et cela pendant un bon moment. Dans le même temps je caresse les bas, entends le nylon crisser sous mes mains, ce nylon objet de tous mes désirs! Brigitte prend ma tête à deux mains, s’acharne sur mes cheveux et glousse doucement comme un poule.Elle est à point et à besoin que je passe à la vitesse supérieure. Alors, avec ma bouche, je masturbe son clitoris par de rapides aspirations tout en enfonçant profondément mon majeur dans son vagin. Elle ne tarde pas à jouir, elle se laisse aller à crier puisque nous sommes seuls dans la maison. Aujourd’hui elle chaude pour ne pas dire bouillante car son orgasme semble interminable et puissant! Je décide de la refaire jouir avec mes lèvres, je continue le même scénario. Elle ne dit pas non mais elle mérite bien ça ! Ce dimanche, elle m’offre un beau cadeau…Je ne ménage pas ma peine, je la suce à m’en déboîter la mâchoire, à m’en étouffer ! Brigitte réjouit encore plus fort que la première fois, se tortillant dans tous les sens, écartant à fond les jambes, criant de plus en plus fort. Il y a bien trente minutes que je m’occupe de son minou et sans me vanter, je crois qu’elle y a trouvé son compte. Je m’allonge à côté de Brigitte qui me lance: tu sais que je t’aime à toi! Allez viens vite, je vais te faire bander comme jamais je ne l’ai fait. Elle me demande d’enlever mon slip, de m’allonger dans le sens du lit et de me laisser gâter. Je ne me fais pas prier! Puis elle s’agenouille, renverse sa longue chevelure brune sur son épaule gauche (j’adore ce geste sexy d’avant pipe) et engloutit ma verge entre ses lèvres charnues et bien rouges. J’ai connu quelques femmes dans ma vie mais Brigitte est la plus douée de toutes en matière de fellation. Non seulement elle ne m’a jamais accroché avec les dents comme cela est fréquent avec certaines bobonnes mais en plus elle est douce et énergique à la fois. C’est difficile à expliquer. De plus elle a un coup de langue terrible qu’elle place toujours au bon moment  et au bon endroit. Elle s’attarde maintenant sur mes testicules qu’elle prend plaisir à gober l’un après l’autre. Elle les fait rouler dans sa bouche avec une facilité déconcertante. Ma queue est tendue à bloc comme il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Des frissons parcourent mon corps tant je me délecte des gâteries de ma compagne! Je l’adore celle-là, elle est belle, gentille et très experte en câlins.Tandis qu’elle reprend son souffle, elle caresse mon gland de ses doigts délicats. Ces ongles ( vrais ongles) sont longs et peints avec habileté en rouge Carmen. C’est très bandant et je suis au bord de l’explosion de sperme. Cependant, je ne m’inquiète pas trop pour ça! Brigitte est une belle mature de 45 ans, très entretenue, par la course, la gym et les crèmes de beauté. Quant à moi, j’ai neuf ans de plus qu’elle et à mon age, on sait maîtriser une éjaculation; Sans compter que, ne l’oublions pas, mon objectif est d’arroser ses bas nylon. Brigitte recommence quelques va-et-vient sur ma queue puis termine par de petits coups de langues saccadés tout autour de mon gland violacé. C’est très agréable! Maintenant elle m’enjambe, sort lentement un sein, puis l’autre des coussinets de sa guêpière . Elle a des seins magnifiques ni gros ni petits. Ils sont fermes et pointus avec une aréole assez large (comme je l’ai déjà dit) surmontée d’un bout long et épais vraiment vivant. Bien sur depuis le début de nos ébats, inutile de le dire, je palpe ses bas de haut en bas, de bas en haut, devant, derrière, partout! Je ne sais pas comment décrire cette sensation exquise que me procurent les bas nylon, au toucher! Brigitte attrape ma bite en érection maximale, l’ajuste à l’entrée de sa chatoune et s’empale littéralement en moi. Elle choisit son rythme. D’abord lent avec un léger déhanchement de bassin puis une fois bien placée elle s’active peu à peu. Moi, j’ai les deux mains bien prises, l’une sur un sein que je malaxe, l’autre entre les bas et la peau de sa jambe inverse. Le moment est très sensuel et magique. Ensuite Brigitte prend appui sur une main et va et vient sur ma verge d’une cadence soutenue. Elle fabrique son orgasme, le contrôle, le ralentit, le gère! Eh puis des grands soupirs, des grognements sourds, des oui, oui, oui c’est bon! Heureusement que personne ne nous entend car maintenant elle hurle de plaisir! L’orgasme paraît long et intense : Quelle chance ont les femmes, mais quelle chance insolente! Brigitte s’arrête épuisée, en sueur. Elle me dit merci, c’est la première fois, je ne comprend pas tout… Elle s’allonge sur moi, corps à corps, encore empalée sur ma queue qui ne démérite pas. Elle m’embrasse tendrement, oui nous nous roulons des pelles plus longues les unes que les autres, façon « Ado »! Personnellement, je passe un moment mémorable. Brigitte s’extirpe ensuite de ma queue et se couche à mes côtés. Elle écarte les cuisses au maximum et me dit: Prends-moi, vite prends-moi! Je m’exécute aussitôt, je promène, comme d’habitude, le bout de ma verge sur son ventre, sur son ticket de métro, je frotte un peu du gland son clito puis je la pénètre bien profondément. Ces grands yeux verts malicieux me fixent, sa bouche vaillante est entrouverte, elle me rend dingue quand elle arbore ce visage de vicieuse. A peine 20 secondes après, à ma grande surprise je la surprends à gémir encore, à se crisper, à arracher ma chevelure. Nul doute, elle va encore jouir ! je n’en reviens pas, elle me laisse pantois, jouir autant me semble impensable, impossible . Elle crie de nouveau à ameuter tout un quartier, tremblante, bouillante! Cet orgasme est néanmoins plus court que les précédents mais bien réel.Et là elle me dit: A ton tour mon amour, fais de moi ce que tu veux… Je sentais le sperme monter, il était temps pour moi de quitter le vagin de ma belle pour me diriger vers ses bas. Une pratique inhabituelle me vient spontanément à l’esprit, je vais ajouter une variante à mon fantasme. Je me retourne, mes fesses faisant face à ma partenaire et au niveau de la jarretelle de la guêpière qui soutient le bas, je glisse ma queue. Cette dernière se trouve donc sur la cuisse de Brigitte et sous son bas nylon. Quel plaisir, mais quel plaisir! Comme si j’étais dans un vagin, je commence des aller-retour, frottant à la fois la cuisse et le nylon. Mes coups de reins sont de plus en plus vigoureux, j’exulte, j’écume tel un forcené. Brigitte, qui n’en est pas à son premier essai, trouve le moyen d’insérer sa main sous mes couilles qu’elle pelote vivement. Là c’est la gigantesque éjaculation, je me vide complètement à coups de jets répétés et abondants. Je mate le spectacle, mon propre spectacle et j’aperçois le bas nylon blanc de sperme, ruisselant de ce nectar fourni et épais! Je caresse les mollets, les pieds gainés de nylon de ma belle, toujours ce nylon, ce nylon qui m’obsède! Et je jouis comme un malade, les yeux révulsés, des douceurs jusque dans la gorge, jusque dans le sommet du crâne. Mes ongles agrippés sur les jambes de Brigitte mettent ces beaux bas nylon en lambeaux! Enfin je me retire, encore en érection, un peu honteux de ce jeu pervers. Brigitte enfourne ma bite encore dégoulinante dans sa bouche pour accomplir ce qu’elle nomme « l’essorage complet ». Repus, las, je m’écroule sur le lit, étreignant longuement l’amour de ma vie. Après quelque repos, b
Brigitte me pose une question: je suis sûre que si une pétasse portant des bas te proposait le coup, tu dirais oui sans hésiter! Embarrassé, je lui réponds que non bien sûr! Alors elle me promet, que consciente de mes besoins, dorénavant elle réitèrera l’expérience des bas nylon autant que je voudrai. Elle ajoute même : Je dois renouveler ma gamme de sous-vêtement, tu viendras avec moi et c’est toi qui choisiras tout de a à z, les strings, les soutiens-gorge, les porte-jarretelles et autres guêpières, les bas bien entendu… Mais pour cela reprit-elle en riant, tu dois me promettre une chose: Ne plus jamais me déchirer,comme tu l’as fait aujourd’hui des bas coutures à 69 euros la paire ! Un fou rire s’empara alors de nous pendant un bon moment! Puis nous décidâmes de s’octroyer le plaisir d’une longue sièste réparatrice !     YVOU

Du Beau sexe Gratuit

  • 313047959463bb065f40

    Bonne pute en bustier sexy

    cette jeune femme exerce le métier de pute à la perfection, elle doit se faire un max de f…
  • 29946054a34e14da72b

    Addiction à la sodomie

    Il y a des femmes, comme des hommes d’ailleurs, qui ne peuvent pas baiser autrement …
  • 116611454bcfe54442e7

    Ejaculation rapide

    Le vieux a décidé de se taper une jeune pute qui lui a été recommandée par l’un de s…
Charger d'autres articles liés
  • 313047959463bb065f40

    Bonne pute en bustier sexy

    cette jeune femme exerce le métier de pute à la perfection, elle doit se faire un max de f…
  • 29946054a34e14da72b

    Addiction à la sodomie

    Il y a des femmes, comme des hommes d’ailleurs, qui ne peuvent pas baiser autrement …
  • 116611454bcfe54442e7

    Ejaculation rapide

    Le vieux a décidé de se taper une jeune pute qui lui a été recommandée par l’un de s…
Charger d'autres écrits par keduku
  • 1 (5)

    Le meilleur amant de ma vie

    Je suis une belle rousse grande et élancée, je me tape à peu près tous les hommes que je c…
  • LA PATRONNE !

    SOUVENIRS DE TRAVAIL Tout se passe lors de la fête de fin d’année du bureau. Il faut que j…
  • L’étudiante !

    L’étudiante MON JARDIN SECRET Il y a dans mon cours universitaire une jolie fille qui se p…
Charger d'autres écrits dans HISTOIRES PORNO

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Je me fais défoncer à fond

A force de me faire avoir par les mecs, une fois cocue, une fois je ne suis pas assez bonn…